Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
6 janvier 2012 5 06 /01 /janvier /2012 18:55

COLOMBES : Le quartier Petit Colombes/Charles de Gaulle la conquête de l’OUEST de la ville

 

J’aime ce quartier il a été à une époque le mien.

Cette partie de la commune est limitrophe avec Nanterre et son hôpital qui fut il y a très très longtemps une maison de répression.

 

C’est en 1906 que fut créé le premier marché aux comestibles du Petit Colombes. Marché qui a bien sur évolué avec le temps mais qui est toujours un lieu d’échange et de convivialité.

 

Aux « Quatre Chemins » nous avions un octroi (lieu pour percevoir les taxes d’entrée dans la ville), une station de voitures (ce n’était pas encore les Autolib) et un groupe scolaire appelé Jeanne Gleuzer (au niveau de la place Aragon).

 

Il y avait aussi sur ce secteur des industries. Dans les années 1890 il existait près de la ligne de chemin de fer et de la gare de marchandises la Société des Huiles de Colombes appelée Stella.

 

Nous avions d’autres usines comme la Société d’Embouteillage et de Construction Mécanique la SECM.

 

L’usine Félix Amiot s’implanta pour sa part à partir de 1922. Elle était spécialisée dans le montage d’avions. L’usine ferma en 1949 et fut rachetée par le Ministère de la Défense pour servir d’entrepôts à l’armée de l’air.
C’est en 1962 que les bâtiments furent attribués à la Marine Nationale. Maintenant dans ces 4 hectares poussent l’éco quartier.

 

De l’autre côté du carrefour sur un terrain inoccupé la municipalité de l’époque créa en 1935 le cimetière de la Cerisaie.

 

Le dispensaire des Gros-Grès (le Centre Municipale de Santé actuel) a vu le jour en 1968. C’était un avant gout de l’intercommunalité car il était géré conjointement avec la ville de Nanterre.

 

En 1967 l’école Jeanne Gleuzer fut transformée en bureau de poste avec pour équipement de luxe cinq cabines téléphoniques, une bibliothèque, un centre de sécurité sociale et une annexe administrative.

 

En 1986 tout fut transformé comme nous le connaissons encore et pour peu de temps car il est promis une rénovation. La place Aragon sortie de terre avec la construction d’une mairie de quartier, l’ensemble polyvalent du Petit Colombes et en 1988 la bibliothèque Aragon.

 

 Un des derniers équipements publics du siècle dernier, sur ce quartier, fut l’Espace des 4 Chemins en 1997.

 

Ce quartier qui accueille jusqu’au 15 janvier 2012 une fête foraine avait aussi au XXème siècle ses animations.

Les retraites aux flambeaux et son feu d’artifice pour marquer la dernière quinzaine de septembre dans le début des années 1900.

 

Les quinzaines commerciales en juillet dans les années « Rock and Roll ».

 

Je dédie cet article à Jean Pacary qui vient de nous quitter et qui a été un adjoint au Maire à l’urbanisme et au logement et sur son dernier mandat à la voirie et à la circulation. Mais qui surtout a été le « Maire du Petit-Colombes ».

 

 Il savait tellement vanter ce quartier que c’est pour cela que je m’y étais installée et que j'y ai fait grandir mes oisillons.

PC.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
5 janvier 2012 4 05 /01 /janvier /2012 16:03

Plume de colombe ne peut que soutenir le Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU)

N’évinçons pas les urbanistes de nos collectivités territoriales

 

LA LETTRE OUVERTE

A la fin du XIXème siècle, alors que les villes grandissaient de manières exponentielles et globalement incontrôlées, des hommes et des femmes, médecins, élus, penseurs, géographes ou architectes se sont mobilisés pour penser une ville meilleure, tournée vers l’homme et le vivre ensemble. Il s’agissait des prémices de l’urbanisme moderne dont le socle, qui demeure toujours le même, repose sur la conviction que la ville est un ensemble complexe et évolutif que l’on doit penser pour et au nom de ses habitants.

Aujourd’hui, de nombreux étudiants s’inscrivent à l’université dans des formations reconnues de longue date auprès des Collectivités Territoriales, en urbanisme, animés par la même conviction et la même volonté de participer au projet commun de construction et de renouvellement d’une cité. En prenant compte des dérives technocratiques, un jeune urbaniste doit avoir conscience qu’aux deux bouts de sa chaîne d’action se trouvent l’élu auquel il apporte une aide à la décision et le citoyen qui vit directement le résultat de ces actions.

Ce sont ces raisons qui nous poussent, nous étudiants en urbanisme à être fiers de notre formation pluridisciplinaire, tournée vers les sciences humaines, sociales, la gestion du territoire, de ses espaces naturels ou encore le montage et le pilotage d’opérations d’aménagement, sans négliger le volet technique. Notre mission est d’anticiper les besoins des populations afin de proposer un développement urbain efficace sur le plan socio-économique et environnemental. Cette vision, nous en sommes convaincus, d’autant plus que les débats issus du Grenelle de l’environnement appellent à une connaissance interdisciplinaire du territoire.

Pourquoi alors, lorsque le besoin est toujours plus grand de faire travailler les acteurs et les métiers entre eux, cherche-t-on à nous opposer entre corps? Pourquoi nous interdire brutalement le concours d’ingénieur territorial, soit 30% de notre gisement d’emplois ; sous un prétexte de manque de technicité au moment où l’Ecole Nationale d’Application des Cadres Territoriaux rappelle que ce métier ne consiste pas exclusivement à faire de l’ingénierie ?

Cela fait maintenant trente ans que nos formations accèdent à ce concours et le réussissent. On compte aujourd’hui environ 1500 professionnels de la prospective, de la gestion du territoire, du droit du sol, du pilotage et de la conduite de projets en Collectivité et grand nombre d’entre eux sont issus de formations universitaires. A l’heure de l’économie du savoir, nous arrivons à une situation où urbanistes et administrations se privent les uns des autres pour trop bonne compatibilité dans leur vocation.

Cette missive s’adresse plus particulièrement au Centre National de la Fonction Publique Territoriale (CNFPT), avec une copie aux élus impliqués et aux Directeurs Généraux des Services qui considèrent qu’administrer est une noble et précieuse tache. Êtes-vous satisfait de savoir qu’il est préférable d’être ingénieur généraliste, plutôt qu’urbaniste, pour occuper le poste d’ingénieur territorial, spécialité urbaniste ?

Ce blocage dévalorise le parcours d’étudiants attachés à la chose publique. L’administration territoriale est aujourd’hui dans une situation où elle ne reconnaît pas les diplômes en urbanisme à leur juste valeur. Pour cela nous continuerons à nous mobiliser et à vous alerter sur ce sujet.

Plus globalement nous mettons en garde contre les effets néfastes de cette dévalorisation. A vouloir se payer des urbanistes aux rabais, l’administration ne risque-t-elle pas, d’obtenir une expertise discount ? Combien d’étudiants et d’urbanistes seront encore intéressés par les Collectivités si celles-ci les considèrent mal et donc les rémunèrent mal ? Si la fuite du personnel qualifié vers le secteur privé est d’ores et déjà une préoccupation du secteur public, ce blocage aux concours ne fera qu’amplifier cette tendance. Par cette lettre nous voulons faire prendre conscience qu’il est dans l’intérêt de tous de rendre aux urbanistes une juste place dans les Collectivités territoriales.

Le Collectif National des Jeunes Urbanistes (CNJU)

 

villeet Plume de colombe

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
4 janvier 2012 3 04 /01 /janvier /2012 22:03

COLOMBES : A l’époque où tous les Élus voulaient une rue à leur nom.

  

Dimanche 1er mai 1904 premier scrutin de 8h à 18h des élections municipales pour élire les 27 membres du conseil municipal.

22697 habitants

Électeurs inscrits :  5900 citoyens de sexe masculin

Au 1er tour : 4252 votants

Au second tour : 3842 votants   

 

A la commission voirie fut nommée : Godon, Charles Gleuzer et Jean-Baptiste Tilly.

De ce fait ne vous étonnez pas que chacun voulu une rue à son nom.

La rue Tilly dans le quartier de l’Agent Sarre.

La rue Gleuzer dans le quartier Petit Colombes/Charles de Gaulle.

La rue Godon dans le quartier de la Petit Garenne.

 

A la commission des finances et à celle du bulletin municipal fut nommé Vico.

Lui aussi voulu laisser son nom à la postérité et au centre ville avec une rue à son nom.

 

Si les conseillers municipaux avaient leur rue alors ne soyez pas surpris que le 1er adjoint au Maire Charles-Auguste Buisson réclama la même faveur et comme la Garenne-Colombes était encore qu’un quartier de Colombes en 1904 il eut aussi sa rue (en parallèle à l’avenue du Général de Gaulle).

 

Il va sans dire que le Maire de l’époque Pierre Geofroix avait fait de même. Reste qu’il gagna peut être une rue située près de la rue des Monts-Clairs dans le quartier des Vallées mais suite à une erreur dans l’orthographe de son patronyme il avait perdu un F à son nom dans la plupart des documents officiels. Cet élu Radicaliste avait aussi beaucoup ramé pour être Maire car il était resté pendant 30 ans Conseiller municipal. Par la suite il garda son mandat de Maire pendant 21 ans de 1898 à 1919.

 

Le Capitaine des Sapeurs-Pompiers de l’époque François Mauriac eut aussi sa rue et dans le quartier de la Petite Garenne.

 

L’ancien Maire Armand Lépine qui décéda pour sa part le 20 janvier 1904 à  69 ans au 2 rue des Voies du Bois ne put rien avoir avec son prénom car il y avait déjà une rue Lépine depuis 1894 à Colombes à la frontière de Bois-Colombes.

 

Cela pourrait être de même avec notre Maire actuel car nous avons déjà une rue Sarre.

 

Mais nos Élus ne réclament plus cette prérogative depuis bien longtemps heureusement car avec 49 élus cela en ferait des rues à baptiser.

 

ech  ERRATUM : Armand Joseph Lépine à sa rue à son prénom sur Bois-Colombes alors rien n'est perdu pour Monsieur Philippe Sarre 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
1 janvier 2012 7 01 /01 /janvier /2012 17:35

Moi aussi je peux faire du Nostradamus.

 

Comme en toute nouvelle année qui débute. Certains vont voir ce que les marabouts avaient prédit pour 2011 et ce qu’ils ont perçu pour 2012.

 

Il va sans dire que lorsque je vous parle ici de marabouts ce n’est pas de l’échassier à plumes mais de l’extralucide.

 

Beaucoup de ces devins avaient prédit en 2011 que DSK serait à l’autel de sa gloire et oui comme a aussi dit Jean Racine « Mais enfin à l’autel il est tombé ». La difficulté a été juste pour ces extralucides de transcrire sur papier la transmission faite par leurs  voix de l’au-delà d’hôtel en autel. Ces prophètes n’ont toujours pas compris que les esprits sont malins.

 

D’autres médiums ont affirmé aussi que Ségolène sera élue et la première et cela a été le cas. Elle a été élue "tête à claques de l’année". Ils n’ont pas été pris en flagrant d’erreur c’est nous qui avons mal interprété la prédiction.

 

 

Reste que c’est dommage que nos voyants affichent dans leur blog et dans leurs articles en fin d’année écoulée que ce qu’ils avaient vu et qui c’est évidemment réalisé.


J’aimerais bien que cela soit en début de l’an qu’ils affichent en texte compréhensive leur voyance.

 

Enfin ce n’est pas la seule profession qui pratique de cette façon : nos économistes, nos politiques… font de même. Alors pourquoi jeter la pierre qu’aux astrologues.

 

 

Je vous livre tout de même le quatrain caché de la Century 20 et 1 de Nostradamus qu’il vient de me révéler ce matin pour la prospérité.


Avril, mai, juin il ne faut pas en fumer

A l’Elysée ils veulent tous y aller

Pour les sushis la mer est polluée

Etre euro sera-t-il terminé dans l’année

aut

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
31 décembre 2011 6 31 /12 /décembre /2011 12:36

Il y a les vœux pieux, les vœux de pauvreté et les vœux d’obéissance et bien moi je vous souhaite la réalisation de :

vos Aspirations

l’Abondance

l’Autonomie

 

soit le vrai triple A.

 

MAI 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
30 décembre 2011 5 30 /12 /décembre /2011 15:30

Conseils pour le programme des futurs candidats

 

En cette fin d’année et à l’entrée d’une année qui est loin d’être à une année lumière un Élu tient ce langage à ses jeunes apprentis.

 

- Chers Candidats j’ai et je fais de mon mieux pour tenir cet État mais je le fais en respectant d’archaïques principes.

 

Cela fait longtemps que nous formatons tout sur l’antique unité de mesure qui est la ligne.

 

Nous ne réfléchissons que sur la largeur. Largeur qui de plus n’est pas considérée à l’origine avoir de la longueur.

 

Cette ligne va de l’extrême droite, à la droite, au centre, à la gauche et se termine à l’extrême gauche ou inversement vous pouvez la lire de l’extrême gauche à l’extrême droite.

 

Reste que l’Assemblée de notre pays la représente aussi en ligne courbe mais c’est juste une succession de points qui évolue parfois et de plus en plus vers la ligne brisée.

 

Jeunes Assistants vous ne pouvez plus travailler sur ce modèle il a fait son temps. La communauté a évolué dans sa compréhension de la démocratie et de ce qu’elle attend des politiques.

 

Il n’y a pas que la largeur. Aiguisez votre vue dans monde. Utilisez un prisme si besoin.

 

Il y a des dimensions que nous n’avons pas nous les anciens voulus reconnaître, perdus dans la ligne d’horizon qui n’est qu’un leurre car plus nous avançons plus elle recule.

 

La politique devrait être rebâtie sur la tridimensionnalité avec un peu plus de hauteur et de profondeur.

 

C’est très réducteur que les dirigeants se classent eux-mêmes que sur la largeur. Mais ils manquent peut être d’ouverture d’esprit pour beaucoup.

 

Ceux qui seront fédérer sur la hauteur et la profondeur de leur programme seront les vainqueurs. C’est eux qui sont attendus.

 

Ils devront avoir beaucoup d’imagination pour sortir des sentiers battus surtout s’ils ont fait leur classe dans une grande école où ils ont tous été formatés sur les mêmes bases. Soit sur des modèles qui ont fait leur temps.

 

La communauté aspire à un partage des engagements comme des responsabilités. Vous n’avez rien à y perdre futurs élus à part si vous recherchez le pouvoir pour le pouvoir. Votre adversaire ce n’est pas l’autre c’est juste votre égo.

 

Mais pour cela il faut commencer à faire un travail sur vous et c’est cela le plus difficile mettre tout à plat afin de reconstruire avec de la hauteur et de la profondeur.

cube.JPGIl vous reste à fermer le cube.

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
28 décembre 2011 3 28 /12 /décembre /2011 21:14

Conte de Noël : Il n’y a pas qu’en économie qu’il y a l’arbre de décision

 

Il y a bien longtemps dans la forêt du pays à l’autre bout des terres vient un enchanteur à la recherche de l’arbre qui lui permettrait de construire l’objet magique qui égalerait le chant des sirènes.

 

L’épicéa l’interpella :

-  Moi je suis le plus grand des arbres avec mes 40 mètres de haut et je suis le plus sage car j’ai plus de 300 ans, de ce fait je suis digne de vous servir.

 

L’érable indigné de ce discours pompeux prit la parole :

- Je suis d’un bois noble. Je pousse vite et à l’âge adulte je me couvre de fleurs. J’ai beaucoup plus de valeur qu’un arbre avec des épines.

 

Vous me faites rire tous les deux moi l’ébène je suis noire dure et très précieuse. C’est moi la meilleure sans conteste.

 

Moi aussi je suis très dense et dur et je n’en fais pas tout un plat railla le palissandre. Pourquoi pas moi dans ce cas?

 

Et nous aussi nous sommes la richesse de la forêt s’exclamèrent en cœur l’alisier, le buis, le houx et le charme. Nous sommes plus discrets mais tout aussi utile.

 

Le magicien fort surpris de tout ce brouhaha les calma de cette phrase :

-              Oui vous êtes tous les ornements de notre forêt et comme je ne veux pas choisir et faire de différence car à mon cœur vous m’êtes tous chers je vais tous vous garder.

 

Et c’est comme cela que fut créé le violon avec 71 morceaux de bois différents,  4 cordes magiques et une âme.

 

Reste que sans le musicien qui lui donne vie l’instrument resta qu’un ensemble de morceaux de bois.

cocol 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
27 décembre 2011 2 27 /12 /décembre /2011 14:52

Les cinq sens

 

Le Maître en eut assez de voir courir autour de lui  la vue, l’ouïe, le toucher, le gout et l’odorat qui le gênaient dans ses méditations.

 

Il attendit qu’ils fussent assoupis pour créer son œuvre.

 

Le premier jour il put concevoir  les cieux et la terre le jour et la nuit les cinq sens somnolaient et de ce fait ils ne le gênaient pas.

 

Il ne rencontra pas de difficulté non plus à séparer le ciel  les eaux et la terre et ses semences.

 

Il accrocha aussi  le soleil, la lune et les étoiles sans être perturbé.

 

Mais dès qu’il  modela les poissons, les oiseaux,  le bétail et les reptiles soit le cinquième jour la vue, l’ouïe, le toucher, le gout et l’odorat se réveillèrent et supplièrent le Maître de descendre dans la création. Le Seigneur magnanime les plaçait alors dans l’enveloppe charnelle des animaux.

 

Le sixième jour il fit l’homme et la femme a son image pour y mettre le sixième sens  mais il n’eut pas le temps de l’y placer les cinq sens en enfant versatile y avaient déjà élu leur domicile.

 

Depuis ce temps le Seigneur bénit le septième jour  car il attend que l’Homme et la Femme laissent  se développer en eux et de leur propre volonté le sens qu’il leur avait dédié celui de la spiritualité.

sens-1.JPGNe copier qu’avec l’accord de son auteur. Merci

Repost 0
26 décembre 2011 1 26 /12 /décembre /2011 14:51

Le conte de Noël de plume de colombe

 

Devant le sapin de Noël les yeux écarquillés la petite fille regarda ses cadeaux mais avant de les ouvrir elle se retourna et elle posa cette question avec un grand sourire à sa famille attablée.

 

C’est quoi les 7 merveilles?

 

Le grand-père en chef de famille prit la parole en premier et il lui répondit tout fier de lui :

- Les 7 merveilles du monde et bien c’était 7 constructions : la pyramide de Khéops, les jardins suspendus de Babylone, la statue de Zeus, le temple d’Artémis, le tombeau de Mausole, la statue du Colosse et le phare d’Alexandrie.

  

Le père fronça les sourcilles et répliqua :

- Ah non Papa c'est fini l'Antiquité les 7 merveilles du monde ne peuvent être que contemporaines et c’est la cité de Chichen Itza, la statue du Christ rédempteur, le Colisée de Rome, le Taj Mahal, la grande muraille de Chine, la cité de Petra ainsi que la cité de Machu Picchu.

  

La grand-mère haussa les sourcilles et prit la parole :

- C’est faux les 7 merveilles c’est les planètes : Mercure, Vénus, la Terre, Mars, Jupiter, Saturne, Uranus car je ne compte pas la petite dernière découverte Neptune.

  

- Tu dis n’importe quoi Mamy répliqua rêveuse la tante de l’enfant les sept merveilles du monde c’est les couleurs de l’arc-en-ciel : le rouge, l’orange, le jaune, le vert, le bleu, l’indigo et le violet.

  

Dans ce cas là alors, coupa l’oncle moqueur, c’est les 7 cordes de ma lyre.

  

Non c’est les 7 nains de Blanche-Neige chuchota le petit frère.  

  

Arrêtez vos affabulations riposta la mère :

- Les 7 merveilles du Seigneur c’est les 7 vertus divines : la foi, l’espérance, la charité, la justice, la prudence, la tempérance et le courage.

 

Et la petite fille éclata en sanglot :

- Mes 7 merveilles du monde, vous avez tout faux.

Les 7 merveilles c’est vous c’est papy, mamy, papa, maman, mon frère et tonton et tata.

 

apin.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
20 décembre 2011 2 20 /12 /décembre /2011 22:38

Recette de bonne femme

 

C’est une recette un peu éculée mais qui a encore des adeptes même chez nos jeunes cuisinières.


- Chauffer doucement ses adversaires.

- Y incorporer quelques provocations par petites touches.

- Ne pas laisser retomber.

- Beurrer largement le contexte.

- Y verser le tout.

- Tasser en tapant le moule sur la table.

- Mettre quelques jours au frais.

- Laisser mariner.

- Le rouler dans la farine.
- Lui donner une forme de bûche.

- Tailler les extrémités.

- Y laisser ses marques à l'aide d'une fourchette.
- Le saupoudrer de propos incisifs.

- Le décorer de lutins de plastique.

 

La buche de Noël est prête à consommer.

 

C’est la recette préférée des journalistes lorsqu’elle est réalisée par les toquées de la langue de bois.

 

Demandez le programme, pardon demandez la recette,  j’ai la parole qui compte je suis le voleur de voix haranguent nos cuisiniers et cuisinières.

 

C’est un peu bourratif après la dinde nous informent les truffes mais certains adorent.

 

C’est tout un art la cuisine à la langue de bois pour bien mélanger tous les ingrédients :

- L’action d'oublier ou de négliger de faire, ou de dire.

- L’action de ne pas comprendre un ou plusieurs éléments dans une énumération

- Le fait de passer sous silence les questions qui fâchent.

- D’occulter une question

- De répondre à côté

- De jouer les offusqués

noel.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories