Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 septembre 2011 7 25 /09 /septembre /2011 15:45

 

Cette ruine au centre ville vous n’allez pas me dire que c’est le clocher ?

 

L’ancienne église de Colombes celle où il ne reste actuellement que des ruines étayées au centre ville s’appelait Saint-Pierre Saint-Paul.

 

Son clocher de style romain date du XIIème siècle et ses lignes générales remontent au XVIème siècle.

 

Jusqu’à la fin du XVIIème siècle ses souterrains servaient de sépulcre mais à la Révolution Française les tombes furent profanées.

 

En 1824 son presbytère fut transféré rue Beaurepaire.

 

Les premières restaurations de cette église datent de 1844, 1849, 1892…

 

On envisagea même pour la première fois en 1850 de la remplacer par une nouvelle église rue Casimir Vincent. Le centre ville à cette époque était en transformation et l’on y perçait de nouvelles voies de circulation comme la rue de Verdun.

 

Ce fut par la suite la valse des projets et des contre-projets pour sceller son avenir.

 

De 1961 à 1963 redémarra une suite d’aménagement de l’îlot urbain du centre-ville ainsi qu' une campagne d’expropriations.

 

En 1977 sortirent de terre les chantiers de construction des immeubles des rues Beaurepaire et Gabriel Péri.

 

Les immeubles des logements sociaux du 18 et 20 rue du Bournard construits par les architectes Lesné et Bernadac sont plus anciens et datent de l’année 1955.

 

Le clocher est inscrit à l’Inventaire supplémentaire des Monuments Historiques depuis 1937.

Reste qu'à ce jour il est plus d’urgent de procéder à une restauration afin de ne pas perdre à jamais le clocher, le carré du transept, la chapelle Saint-Joseph ainsi que le vitrail de l’assomption de la vierge qui laissé à la pollution et aux intempéries ne pourra que se dégrader de jour en jour et de façon irréversible.

egl.JPG A ce jour le clocher est dans un état où je n'ose le photographier

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
18 septembre 2011 7 18 /09 /septembre /2011 18:42

Il était une fois un roi qui reçut en présent d’un vieux sage deux oisillons une petite colombe et un pigeonneau.

 

Le roi  laissa à la charge de son oiseleur le soin de veiller à leur apprentissage.

 

L’oiseleur s’occupa d’eux de la même façon et de tout son cœur et de tout son amour.

 

Reste que lorsqu’ils furent à l’âge adulte la petite colombe elle volait de ses propres ailes, elle était indépendante et elle se dirigeait  vers d’autres cieux là où la lumière régnait.

 

Pendant ce temps notre pigeon restait placidement à gober ce qu’on lui apportait et à part critiquer les initiatives de ses congénères qui voulaient s’élever et envier ceux qui s’assumaient, il restait à ne rien faire.

 

L’oiseleur avait beau lui dire qu’il était maintenant maitre de sa vie. Notre pigeon ne s’assumait pas. Il était né pigeon alors il mourait pigeon.

 

Il indiquait à qui voulait l'entendre qu’il était bien perché sur sa branche à attendre que cela se passe.

 

Vint à passer le vieux sage qui avait offert au roi les oiseaux, désespéré de voir autant de passivité et pour faire réagir notre pigeon il lui coupa sa branche ce qui fit que le pigeon pour ne pas tomber réalisa enfin que lui aussi il avait deux ailes qui lui permettaient comme tous les autres volatiles de vivre leur vie d’oiseau indépendant.

 

Parfois c’est un coup de pouce ou un coup de pied au croupion qui permet aussi de faire évoluer les pigeons.

cocol

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
15 septembre 2011 4 15 /09 /septembre /2011 18:52

 Une guerre fratricide avait éclaté entre six roses qui se déclaraient toutes être le chef d’œuvre et la seule rose digne de la lignée de leur jardinier.

 

N’étant même pas conscientes de dévoiler au grand jour leur différent les six roses en vinrent à se donner en spectacle et à étaler sur la place publique leurs chamailleries.

 

Du haut du ciel leur jardinier créateur voulu arrêter le massacre et il les convoqua d’urgence.

 

Il demanda à tour de rôle à chacune des roses candidates à la place d’honneur ce qu’elle a comme qualité pour pouvoir prétendre être leur porte parole.

 

Il les interrogea alors en respectant bien l’ordre alphabétique.

 

La première interrogée répliqua :

- J’ai la rigueur et le travail

Le jardinier lui dit :

- va à ma gauche

 

Le second questionné riposta :

- J’ai de l’audace et des propositions

Le jardiner lui dit :

- va sur ma droite

 

Le troisième certifia :

- Je suis un rénovateur et un économiste

Le jardinier lui dit :

- va où tu veux

 

Le quatrième précisa :

- Je suis sérieux et reconnu

Le jardinier lui dit :

- va sur ma gauche

 

Le dernier postulant voyant que la cinquième candidate n’écoutait rien perdue dans son égo il prit la parole et affirma :

- Je suis un visionnaire et un stratège

Le jardinier lui dit :

- va sur mon centre/droite

 

Et la dernière prétendante au titre très fière de prendre enfin la parole clôtura l’échange en vociférant:

Moi je suis celle qui veut ta place alors tu dégages le jardinier.

 

trone.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
13 septembre 2011 2 13 /09 /septembre /2011 15:52

Une chouette m'a raconté cette histoire.

Dans un autre temps et dans un autre monde vivait un grand Maitre qui enseignait  à de jeunes apprentis.

Ce Maitre avait acquis beaucoup d’expérience et de sagesse et il était réputé révéler ce qui était caché et replacer ses contradicteurs à leur juste place.

 

Un jour arriva un homme qui voulu se poser en rival au Maitre.

 

Ce jeune orgueilleux en mal de reconnaissance avait aussi un égo démesuré et il s’opposait toujours à ses rivaux par la provocation et l’arrogance.

 

Comme beaucoup d’écervelés il s’estimait imbattable mais jusqu’à ce jour il avait toujours été sous la tutelle de son initiateur et mentor qui rattrapait beaucoup de ses bévues.

 

Misant sur toute sa force de nuisance il alla face au Maitre pour lui lancer en pleine Assemblée un défi.

 

Défi que le Maitre très fair-play accepta.

 

Pendant des heures le jeune trublion éructait des injures, gesticulait, grimaçait et cherchait à humilier le vieux Maitre qui gardait impassiblement une posture digne.

 

Il arriva ce qui devait arriver le jeune envieux tout en sueur fini par arrêter ses élucubrations et n’ayant obtenu à ses provocations que le silence il quitta déconvenu l’Assemblée.

 

Maitre pourquoi n’avez-vous rien répondu à ce provocateur si envieux de votre prestige et qui en voulait à votre place?

 

Je n’ai rien à lui répondre ce qu’il a fait comme ce qu’il dit n’appartient qu’à lui et n’engage que lui. Il en est responsable.

 

Puisque je n’ai rien pris et que je ne lui ai rien rendu et que vous mes élèves vous ne l’avez pas suivi. Il est reparti seul avec sa rancune et sa rage qui de plus ne nous ont pas salies.

 

Si tu parviens
Au sommet de la montagne
Continue de monter

sages.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
7 septembre 2011 3 07 /09 /septembre /2011 12:32

 

 

Les conditions pour pouvoir se présenter aux élections sénatoriales


•    Etre âgé de 24 ans au moins (avant il ne serait pas mature ?)


•    Avoir satisfait aux obligations du service national


•    Disposer de la capacité civile (ne pas être sous tutelle ou curatelle)


•    Ne pas être frappé d’une condamnation empêchant de s’inscrire sur une liste électorale ou de se porter candidat à une élection


•    Interdiction à certains hauts fonctionnaires de se présenter dans un département du ressort territorial de leur compétence pendant qu’ils exercent leurs fonctions et pendant une durée de deux ans maximum après la fin de leurs fonctions

 

Les grands électeurs des sénateurs

Il s’agit :

·        des députés,

·        des conseillers régionaux élus dans le département,

·        des conseillers généraux,

·        et des délégués des conseils municipaux qui représentent 95 % des 150 000 électeurs.

Le nombre des délégués des conseils municipaux dépend de la population municipale authentifiée au 1er janvier 2011 par les recensements.
Les délégués doivent avoir la nationalité française et être inscrits sur la liste électorale de la commune intéressée.

Le nombre de conseillers municipaux dépend, quant à lui, des élections municipales de 2008.

 

Le nombre de grands électeurs au sein des communes

Dans les communes de plus de 30 000 habitants, les conseillers municipaux élisent des délégués supplémentaires à raison de 1 pour 1 000 habitants au-dessus de 30 000. Le nombre d’électeurs sera arrêté par une circulaire du ministère de l’intérieur en juin 2011.

 

 
Dans les communes de plus de 3 500 habitants, ils sont élus au scrutin de liste à la représentation proportionnelle, avec application de la règle de la plus forte moyenne.   

Election:Dimanche 25 septembre

Dans les Hauts-de-Seine il y a 7 sièges à pouvoir 

 

Mais c’est qui ces délégués du conseil municipal de ma ville ?

c’est qui les candidats sénateurs sur le 92?

et combien il y a de listes sur les Hauts-de-Seine?

 

Je suis peut être qu'une petite électrice de plus de deux fois 24 ans mais j'aimerais bien être informée.

coq

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
30 août 2011 2 30 /08 /août /2011 16:43

Brisons la glace :

et pour la patinoire de COLOMBES on en est où ?

 

Plus d’un an est passé depuis les interrogations qui ont été soulevées concernant l’avenir de la patinoire.

 

Les sports de glace ont perduré durant la saison 2010/2011.

 

Reste que Monsieur le Maire de Colombes nous avait indiqué en mai 2010 travailler sur trois possibilités concernant l’avenir de la patinoire :

 

- soit son maintien dans la durée en remettant à niveau technique cet équipement par des investissements importants dans les années prochaines (1,3 M€ de travaux sont à réaliser à court et moyen termes).

 

- soit la création d’une nouvelle activité comme  le bowling avec la possibilité de mise en place d’une patinoire synthétique, particulièrement en direction des scolaires.

 

- soit une délégation de service public permettant un renouvellement des pratiques sportives autour de la glace et un développement des activités.

 

 

Où en sont les avancées de ces réflexions municipales, les rencontres avec l'ensemble des partenaires et y a-t-il de nouvelles pistes au sujet de cette infrastructure ?

pat.JPG  

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
28 août 2011 7 28 /08 /août /2011 13:08

 

Je n’ai pas reconnu ma commune dans l’article de présentation de COLOMBES dans wikipédia.

Ce n’est plus un article mais un tract politique pour justifier des projets et des actions.

 

Prendre de la hauteur ce n’est pas donné à tout le monde.

 

Mais tout le monde n’a peut être pas donné aussi la même définition au verbe VOLER de notre devise :

 

« Je vole avec persévérance et monte avec douceur ».

 

Ils sont fort certains rédacteurs de l’article dans wikipédia sous couvert d’anonymat, pour balayer le passé et le présent de cette commune et utiliser l’encyclopédie libre pour faire en plus de la propagande.

 

Même les hypothèses de l’origine du nom de COLOMBES ont été revues.

 

Les historiens avaient pourtant relevé la possibilité de l’existence au Moyen Age d’un colombier qui aurait donné de ce fait ce nom à ma commune.

Mais comme avoir un pigeonner était une prérogative féodale, cela n’a pas du plaire et ils ne se sont pas  gênés pour supprimer cette possibilité.

 

Pourtant pigeonnier et /colombes se retrouvent dans tous nos blasons.

 

Dans cet article on ose citer en bibliographie deux références historiques bien au-dessus de tout cela :

  • Colombes Historique, (1984), Mattéo Poletti,
  • Colombes à travers les âges, Léon Quénéhen.

 Reste qu’une citation affirme que :

 

 «  l’histoire est écrite par les vainqueurs »

 

Dommage en d’autres temps certains ont été bien au-dessus de tout cela et bien plus fair-play...

http://fr.wikipedia.org/wiki/Colombes

 

   blas

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
27 août 2011 6 27 /08 /août /2011 14:31

Enfin COLOMBES se libère

 

 

Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot…

 

Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation.

 

Jeudi 17 aout 1944 : les agents de Police débrayent.

 

Vendredi 18 août 1944 : des résistants des mouvements MLN, FN, MNPGD, Libre-Nord… investissent la mairie et hissent le drapeau tricolore.

 

Samedi 19 août 1944: un appel du comité parisien de libération est affiché sur les murs de Colombes et les résistants contrôlent le boulevard du Hâvre (boulevard Charles de Gaulle).

 

Dimanche 20 août 1944 : des canons allemands tirent au centre ville (mais ils n’ont jamais tiré sur l’Eglise (l’Eglise du centre c’est une autre histoire).

 

Lundi 21 août 1944 : Cela mitraille au carrefour des Quatre routes, rue de Paris (Henri-Barbusse) et dans les grands axes de notre commune …

 

Mardi 22 août  1944 : Des résistants couvrent le boulevard Charles de Gaulle de crève-pneus pour ralentir les véhicules allemands.

 

Mercredi 23 aout 1944 : les Allemands font des otages parmi les habitants.

 

Lundi 24 août 1944 : les otages sont libérés après d’âpres négociations entre l’occupant de la France et les résistants.

 

Vendredi 25 août 1944 : C’est la libération du Sud de Paris mais les combats sur Colombes redoublent et des résistants y laissent leur vie.

 

Samedi 26 août 1944 : Le comité local de libération est constitué.

 

Dimanche 27 août 1944 : les drapeaux bleu, blanc, rouge pavoisent.

 

Le 28 août 1944 Colombes comme la région parisienne sont libérées.

Cela devrait encore se fêter ce jour là et non le 4 septembre jour du coup d’état du Directoire.

dra.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 13:57

nos-agents-ont-du-talent.JPGUltime atome lancé entre fervents défenseurs

de l’environnement et pros-nucléaire…

 

« ça va péter !»

 

Une comédie explosive de Maxime Greslé

Dans une nouvelle mise en scène de Mélody Garotin

 

La scène du Guichet Montparnasse, va être le théâtre d’un règlement de compte explosif dans cette comédie écologique explosive qui nous rappelle que pour préserver l’environnement chaque geste compte, aussi petit soit-il : tri des déchets, économie d’énergie, enlèvement, séquestration….

 

Reprise du conflit

 

du 1er septembre au 29 octobre 2011

les mercredis, jeudis, vendredis et samedis à 22h

au Guichet Montparnasse,

15 rue du Maine 75014 Paris.

 

Renseignements et réservations :

 01 43 27 88 61 / www.guichetmontparnasse.com

et points de vente habituels

 

Retrouvez-les dès maintenant sur le site :

SITE DE LA COMPAGNIE

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
25 août 2011 4 25 /08 /août /2011 11:25

Des projets de pistes ou de bandes cyclables à Colombes pour la rue des Gros-Grès, rue de l’Egalité et de la rue d’Estienne d’Orves… ?

 

Projets de voies cyclables ? C’est des pistes ou des bandes ?

 

Je pense que ce n’est pas des pistes cyclables qui seront en projet dans le cadre du Plan de Déplacements de Colombes (PDC) pour les rues de mon quartier : la rue des Gros-Grès, rue de l’Egalité et de la rue d’Estienne d’Orves.

 

Mais je me trompe peut être ou je manque d’imagination.

 

Il est vrai que sur certains quartiers de Paris j’ai vu la mise en place de pistes cyclables matérialisées par deux bandes blanches tracées sur le trottoir pour de la collaboration piétons/vélos. Ce qui peut se faire à Nice n’est peut être pas judicieux partout.

 

Je suis peut être lorsque je suis piétonne (ce qui est difficile pour une colombe) très rêveuse et tête ailleurs mais je trouve ce type de partage  accidentogène lorsque l’on fait cohabiter les bipèdes à pied , à roulettes ou en vélo dans le même espace.

 

J’espère que nos élus ne vont pas leur piquer ce projet capital.

 

Autre possibilité de piste cyclable, créer une voie séparée juste pour les moyens de locomotion à pédales mais dans ces rues communales je ne voie pas bien où.

 

Alors par voies cyclables les élus entendent peut être : bandes cyclables.

Dans ce cas là il faut tracer une ligne blanche sur la chaussée et partager la route.

 

Toi le vélo tu as droit à 1,50m de large et toi la voiture tu te débrouilles avec le reste de la chaussée et vous les piétons vous gardez le monopole des trottoirs. Chacun chez soi.

 

Mais ces rues sont-elles assez larges pour permettre la création de bandes cyclables car au-dessous d’1,20 m la bande réservée aux cyclistes c’est plus une source de dangerosité  qu’une voie royale de circulation douce.

can-copie-2.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories