Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 juin 2011 6 11 /06 /juin /2011 19:24

ydm.JPGQue devient dans le projet d’orientation d’aménagement du stade Yves du Manoir le pavillon de pesage qui a été restauré et qui était dans la liste de l’inventaire supplémentaire des monuments historiques.

 

Le pavillon de pesage de l’hippodrome a traversé les temps même lors de la construction du stade olympique appelé bien plus tard stade Yves du Manoir.

Lors des jeux olympiques de 1924 cet ancien pavillon des balances fut transformé en ‘buffet’ et restaurant bar du Racing club.

 

Que va-t-il devenir puisqu’il n’est plus sur le plan?

 

De même qu’est devenu le vitrail « l’assomption de la vierge » du clocher de l’ancienne église.

 

Est-il en restauration ?

 

Ce vitrail était inscrit dans la liste des classements, liste dressée à titre définitif par les Monuments historiques.

 

Si vous souhaitez sauver notre patrimoine durablement je vous invite à faire un tour dans le site du ministère de la culture et de la communication

http://www.culture.gouv.fr/culture/infos-pratiques/fiches/fiche1.htm

 

Protéger un édifice au titre des monuments historiques

Tout édifice peut bénéficier d'une protection dans le cadre de la loi et devenir, au sens juridique, monument historique.

Quelles sont les différentes étapes de la procédure, quelles sont les conséquences juridiques, financières et fiscales de cette protection ?

 

La procédure de protection

Aux termes de la loi du 31 décembre 1913 sur les monuments historiques et de ses textes modificatifs, les procédures réglementaires de protection d'édifices sont de deux types et concernent :

  • " les immeubles dont la conservation présente, du point de vue de l'histoire ou de l'art, un intérêt public " ; ceux-ci peuvent être classés parmi " les monuments historiques en totalité ou en partie par les soins du ministre " chargé de la culture (article 1er);
  • " les immeubles qui, sans justifier une demande de classement immédiat, présentent un intérêt d'histoire ou d'art suffisant pour en rendre désirable la préservation " ; ceux-ci peuvent être inscrits sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques par arrêté du préfet de région (article 2 modifié par décret du 18 avril 1961).

La procédure de protection est initiée et instruite par les services de l'état (direction régionale des affaires culturelles) soit au terme d'un recensement systématique (zone géographique donnée, typologie particulière), soit à la suite d'une demande (propriétaire de l'immeuble ou tiers : collectivité locale, association, etc.).

Peut-on refuser la protection ?

La décision d'inscription peut être prise sans le consentement du propriétaire.

Le refus du classement peut contraindre le ministre chargé de la culture à engager la procédure de classement d'office, celui-ci étant prononcé par décret du premier ministre après avis du conseil d'état.

En urgence : l'instance de classement

Dans le cas où l'immeuble est menacé de disparition ou d'altération imminente, le ministre peut prendre une décision d'instance de classement.


Dès que le propriétaire en a reçu notification, tous les effets du classement s'appliquent à l'immeuble considéré pendant un an, délai pendant lequel l'administration peut mettre en oeuvre la procédure normale de protection.

 

Ses conséquences

L'inscription entraîne pour les propriétaires " l'obligation de ne procéder à aucune modification de l'immeuble ou partie de l'immeuble inscrit sans avoir, quatre mois auparavant, avisé le préfet de région de leur intention et indiqué les travaux qu'ils se proposent d'effectuer, [...] Le ministre [chargé de la culture] ne pourra s'opposer [à ces] travaux qu'en engageant la procédure de classement " (article 2 modifié de la loi de 1913 et article 1er du décret du 14 juin 1996).

" Lorsque l'immeuble est inscrit sur l'inventaire supplémentaire des monuments historiques, [un exemplaire de la demande de permis de démolir] est adressé par pli recommandé avec demande d'avis de réception postal au directeur régional des affaires culturelles. [...] Cet envoi fait courir le délai de quatre mois pendant lequel le propriétaire ne peut procéder à aucune modification de l'immeuble" (article R 430-5 du code de l'urbanisme).


L'immeuble inscrit ne peut être cédé (donné, vendu, légué, etc.) sans que le ministre en soit informé (article 12 du décret du 18 mars 1924).

"L'immeuble classé [parmi les monuments historiques] ne peut être détruit ou déplacé, même en partie, ni être l'objet d'un travail de restauration, de réparation ou de modification quelconque, si l'autorité compétente n'y a donné son consentement. L'autorité compétente est le préfet de région, à moins que le ministre chargé de la culture n'ait décidé d'évoquer le dossier" (article 9 de la loi de 1913 et article 3 du décret du 14 juin 1996).

Il ne peut être cédé (donné, vendu, légué, etc) sans que le ministre en soit informé (article 8 de la loi de 1913).

L'immeuble classé ne peut s'acquérir par prescription. On ne peut lui appliquer de servitudes légales pouvant lui causer des dégradations, c'est à dire essentiellement les servitudes d'urbanisme (alignement). Il ne peut être exproprié sans que le ministre ait été consulté.

Par ailleurs, "aucune construction neuve ne peut être adossée à un immeuble classé sans autorisation spéciale du ministre (de la culture)" (article 12 de la loi de 1913).

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
10 juin 2011 5 10 /06 /juin /2011 23:55

Heureuse d’avoir assisté vendredi 10 juin à la projection du « film du dimanche soir » accompagné de la "bande son" de la Troupe d’Annibal et ses éléphants sur le parvis de l’Avant-Seine.

 

Cela a été un moment de pure joie.

 

Je vous conseille vivement d’aller voir la nouvelle projection qui se tiendra samedi 11 juin à partir de 22h.

 

Vous ne le regretterez pas.

 

Deux phrases culte de ce film, enfin celles que j’ai préférées :

« tu as fait le doublage du rossignol psychopathe dans les oiseaux d’Alfred Hitchcock »

«  Eh! tu as perdu ta plume »

COW.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
9 juin 2011 4 09 /06 /juin /2011 17:29

C’est bien de recevoir ses administré(e)s sur rendez-vous et d’avoir une adresse de messagerie électronique (tout le monde n’a pas encore d’ordinateur) mais dialoguer et poser ses questions directement à notre Maire ou à nos Elu(e)s à l'occasion d'une permanence téléphonique tous les mois cela serait encore mieux.

 

Il faudrait aussi que cette permanence se fasse avec un téléphone fixe m’a dit une hirondelle posée sur un fil car nous sommes tous et toutes conscients des facteurs de risque d'augmentation des tumeurs du cerveau s’il y a utilisation trop prolongée des téléphones portables.

 

Nous tenons à garder nos élu(e)s en bonne santé morale et physique et au bout du fil.

C’est cousu de fil blanc que les administrés demandent en plus que cela soit  sur un numéro vert (un bon 08 gratuit) comme d’autres communes des Hauts-de-Seine le font déjà si bien.

hir.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
8 juin 2011 3 08 /06 /juin /2011 11:11

Personne n’a le monopôle de la mise en place du réseau de circulations douces.

De 2000 à aujourd'hui nous allons vers un réseau cohérent de circulations douces au niveau des Hauts-de-Seine.

 

Au conseil général du 92 des études ont été effectuées avec le souci que les différents réseaux ou itinéraires étudiés au plan local par chacune des communes, se raccordent et soient en cohérence avec le schéma proposé par le plan départemental.

 

Qu’en est-il pour ma ville avec ses tronçons discontinus de pistes cyclables?


163 kilomètres de pistes sont cyclables et des voies pour les vélos sont intégrées dans tous les nouveaux projets d’aménagement du département.

 

14 kilomètres pour les circulations en vélo sont en construction dans le cadre des travaux de tramways et des aménagements urbains réalisés par le Département.

Au 1er janvier 2010, on dénombrait 163 km d’itinéraires cyclables dans le 92.


- 67 km en bord de voirie départementale


- 8 km en coulée verte


- 11 km sur les berges de Seine, gérées par le Département


- 77 km gérés par les communes, l’Office national des forêts, l’Etat ou d’autres partenaires...

 

Cela fait peu d’initiatives municipales.


À terme, le plan départemental des circulations douces prévoit de créer 472 km d’itinéraires supplémentaires, dont 240 km seront réalisés par le conseil général des Hauts-de-Seine.

Et puis ce terme de « circulation douce » me parait toujours étrange comme si faire du vélo ne demandait aucun effort.

 

Mais cela c’est une autre histoire.

velo.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
7 juin 2011 2 07 /06 /juin /2011 10:04

Si je ne m’étais pas engagée à assister à la présentation du Plan Local d’Urbanisme j’aurais bien aimé assister à cette conférence même si en tant que colombe je ne peux pas être « fan » des éoliennes.

 Jeudi 9 juin à 20h30, MJC Théâtre de Colombes, Parvis des Droits de l’Homme, 96 rue Saint-Denis 92700 Colombes. 

En ces temps d’une nécessaire sortie rapide du nucléaire, Jean-Louis Gaby invite toutes celles et tous ceux qui cherchent à en savoir davantage à assister à son intervention et à débattre, jeudi 9 juin à la MJC Théâtre de Colombes.

En complément d’un diaporama tenu quotidiennement à jour, seront abordés :
Les problèmes dramatiques et insolubles liés à l’énergie nucléaire.

La nécessité de réduire drastiquement notre consommation d’électricité, sans devoir en revenir à la bougie.

Le choix des énergies renouvelables les plus pertinentes, et le recours temporaire à la cogénération gaz à cycle combiné.

La nécessaire création de centaines de milliers d’emplois qualifiés dans des domaines nouveaux.

  ato.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Planète
commenter cet article
6 juin 2011 1 06 /06 /juin /2011 16:18

 

 

A l’affiche Monsieur le Maire.

 

Le site principal de ma ville ayant été en panne je me suis rejetée sur les panneaux administratifs pour suivre l’information municipale.

 

Dans ces panneaux une superbe affiche de Monsieur le Maire tout sourire, le teint légèrement hâlé et en costume de saison.

 

Le texte sobre et précis : Le Maire à votre écoute

 

Un bémol : Monsieur le Maire a-t-il les mains dans les poches ou les mains croisées dans le dos ?

 

Les mains dans les poches ou dans le dos est-ce de la politique de la main tendue ?

 

C’est vrai que sur une photo présenter sa main ou battre des mains cela aurait fait un peu ballot.

 

Reste que dans la communication gestuelle avoir les mains dans les poches cela peut être interprété comme trop décontracté, indifférent, désinvolte ou peu engagé à l’action.

 

Certains iraient même à dire dissimulateur ou que c’est un tic qui révèle une gêne ou une personne mal à l’aise ?

 

Communiquer avec ses administré(e)s en ayant les mains dans les poches je ne sais pas si c’est la bonne posture pour être à l’écoute comme celle de les cacher dans son dos ou dans les poches arrières de son pantalon.

 MAI.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
5 juin 2011 7 05 /06 /juin /2011 17:32

La mise en place d’un conseil des sages, des ainé(e)s, des séniors ?

  

La démocratie participative locale est un espace où les habitants d’une commune n’ayant ni l’âge ni l’obligation d’être de nationalité française ou européenne peuvent participer à la vie de la commune ce qui leur est exclu dans la démocratie représentative qui demande le droit de vote.

 

Lorsque l’on n’a pas l’âge d’être électeur il y a le conseil des enfants et le conseil des jeunes.

 

Pour les tranches d’âge à partir de 18 ans il y a les conseils de quartier mais le conseil de sages pour ma ville c’est pour les personnes ayant plus de 58 ans.

 

Lorsque l’on a plus de 58 ans peut-on alors postuler pour être membre d’un conseil de quartier où se trouve- t-on à devoir intégrer le conseil des sages ?

 

Moi qui aime tant à travailler en inter génération.

 

Si l’on va dans cette direction et que l’on coupe par tranche d’âge poussons le raisonnement alors pourquoi ne pas créer aussi un conseil des femmes, un conseil des hommes, un conseil de l’handicap, un conseil de parents…

 

J’aurais préféré réfléchir à une meilleur représentation de l’ensemble de notre société au sein des conseils de quartier que de créer une multitude de conseils qui à ce jour n’ont pour certains pu échanger ensemble et se connaitre que dans le cadre du comité des fêtes, qui lui aussi est un autre conseil.

ech

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
4 juin 2011 6 04 /06 /juin /2011 17:21

Le 14 juin va avoir lieu à la Mairie le tirage au sort annuel du jury d’assisses.

 

Tous citoyens et citoyennes français âgés de plus de 23 ans, inscrits sur les listes électorales de ma commune et titulaires d'une carte d'électeur peuvent être le 14 juin tirés au sort afin de devenir juré d’assisses.

C’est dans notre rôle de citoyen de siéger à la cour d’assisses où sont jugés en France les personnes accusées de crime.

En France sont considérés comme crime : le meurtre, le viol, le vol à main armée où toutes tentatives et/ou complicités sur ces délits.

Etre juré représente de grandes responsabilités et j’espère bien passer encore à côté.

Une cour d’assisses c’est trois juges (un Président et deux assesseurs) un avocat général qui représente la loi et un greffier qui transcrit les débats et 9 jurés ou 12 jurés en cour d’appel dont cela mais pas le métier.

Il y a aussi les avocats de la défense et l’avocat de la partie civile.

Quelles charges lorsque les peines débutent par des amendes mais peuvent aller à des peines d’emprisonnement ou à réclusion à perpétuité.

JU

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
3 juin 2011 5 03 /06 /juin /2011 18:39

Un colombophile vient de me dire que je ne suis pas une colombe pure race.

C’est quoi être un sang pur ?

 Il parait que j’ai été croisée avec une tourterelle turque (Streptopelia decaocto) une famille d’oiseaux dont les ancêtres sont venus de la lointaine Arménie dans les années 1915 et qui aiment nicher en France en milieu semi-urbain et près des parcs.

Je l’avoue je suis peut-être tourterelle et je ne suis pas un bon pigeon de ville.

 

Je ne suis pas non plus un pigeon ramier, ni un pur pigeon colombin qui eux les pauvres sont en voie d’extinction car à l’origine ils nichaient en milieu rural, dans les vieux arbres et les chasseurs ont le droit de leur tirer dessus comme pour les palombes.

 

C’est vrai aussi que nous sommes beaucoup de colombes à être croisées dans ma ville car colombe ce n’est un terme générique pour définir beaucoup d’espèces d’oiseaux.

 

Si moi je suis à moitié tourterelle turque, d’autres sont palombes, moineaux, piafs, serins des Canaries, rapaces, vautours…

noe

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article
2 juin 2011 4 02 /06 /juin /2011 20:51

Puisque nous sommes en plein Plan Local d’Urbanisme faisons un petit tour dans l’urbanisation de ma ville.

 

Au XIXème siècle il y avait dans ma commune un centre ville « principal » et des petits centres existaient dans différents quartiers.

 

Les habitants se sont vite installés aussi près des points de contact comme les gares, les ponts ou les bacs… Bon pour les bateaux cela serait difficile à notre époque le transport fluvial n’est pas d’actualité dans le Plan de Déplacement de Colombes.

 

La banlieue au XIXème siècle était en pleine industrialisation ce qui fait qu’entre 1881 et 1891 la population a doublé.

 

Les habitations du vieux village ayant des logements à bas prix elles ont vite été surpeuplées. Il a fallu alors construire dans les quartiers. Les Parisiens plus aisés eux y ont fait construire leur maison « de campagne ».

Même si nous sommes à 20 minutes en train de Saint-Lazare, nous étions encore un lieu de villégiature.

 

Pour leur part les immeubles de rapport commencent à pousser dans les quartiers pavillonnaires mais ils essayent de se fondent dans le paysage en ayant le même style que les pavillons adjacents.

 

Dans les années 1920 la loi Loucheur et Ribot est votée et c’est le lancement de la construction à bon marché. Les constructions de la rue de Strasbourg, de la rue de Metz et des Cerisiers voient le jour.

 

Plus tard entre les années 1950 à 1960 apparaissent les petites résidences comme celles de la rue des Arts, de la rue de l’Agriculture et de la rue Paul Bert.

 

Dans les années 1960 à 1970 c’est moins romantique c’est les tours et les barres et nos grands ensembles qui sortent de terre, les Fossés-jean, la cité Gabriel Péri/Estienne d’Orves …

 

Je ne vous parle pas des constructions qui viennent par la suite autour du boulevard Charles de Gaulle qui sont déjà en réhabilitation, ni bien plus récemment de la construction des petits immeubles du village au centre ville.

 

Et maintenant nous allons vers quoi : vers la maison particulière, les petites résidences ou les hautes tours…

 

Moi personnellement je préfère mon nid  mais s’il n’y a plus de jardin je vais nicher où ?

oi

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Ville
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories