Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
30 avril 2013 2 30 /04 /avril /2013 09:35
Les petits revenus ont aussi droit de préserver leur santé

Les petits revenus ont aussi droit de préserver leur santé et de se faire soigner

 

Aide à la complémentaire santé (ACS)

Les petits revenus sont parfois contraints de renoncer à des soins de santé pour des raisons financières ou malheureusement parce qu’ils ne peuvent pas avancer les frais.

 

Saviez-vous qu’une aide financière peut être accordée pour l’accès à une couverture maladie complémentaire pour les revenus modestes.

 

Pour y prétendre les revenus maximaux doivent être annuellement  pour une personne seule d’environ de 10000 euros et de 16000 euros pour un couple...

 

Seules 30% des personnes qui ont droit à l’ACS en bénéficient. Beaucoup de personnes qui pourraient y prétendre ne connaissent même pas ce dispositif.

 

La demande doit être faite auprès de l’Assurance Maladie et le renouvellement de l’aide n’est pas automatique. Il faut refaire la demande tous les ans et deux mois avant la date de l’échéance.

 

Et oui il y a des travailleurs pauvres et même chez les fonctionnaires. Les fonctionnaires ne sont pas tous des nantis pour cela il vous suffit de regarder les "dames des écoles et des cantines".

http://vosdroits.service-public.fr/F13375.xhtml

 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
12 avril 2013 5 12 /04 /avril /2013 16:20

 

L’écharpe n’est pas donnée à tout le monde et à porter en toutes circonstances

 

Monsieur le Ministre de l’intérieur, Manuel Valls, a bien reformulé les droits d’utilisation de l’écharpe tricolore.

 

Les dispositions de l'article D. 2122-4 du code général des collectivités territoriales précisent que les maires portent l'écharpe tricolore avec glands à franges d'or dans les cérémonies publiques et toutes les fois que l'exercice de leurs fonctions peut rendre nécessaire ce signe distinctif de leur autorité.

 

Les adjoints portent l'écharpe tricolore avec glands à frange d'argent dans l'exercice de leurs fonctions d'officier d'état civil et d'officier de police judiciaire, et lorsqu'ils remplacent ou représentent le maire en application des articles L. 2122-17 et L. 2122-18.

 

Les conseillers municipaux ont aussi droit à l’écharpe lorsqu'ils remplacent le maire en application de l'article L. 2122-17 ou lorsqu'ils sont conduits à célébrer les mariages par délégation du maire.

 

Le port de l'écharpe tricolore est donc limitativement restreint, tant pour les adjoints que pour les conseillers municipaux, à l'exercice des fonctions d'officier de police judiciaire et d'officier d'état civil et lorsqu'ils remplacent ou représentent le maire.

ech

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
1 avril 2013 1 01 /04 /avril /2013 11:28
Décoré pour bons et loyaux services
 
Par décret publié au Journal Officiel du 31 mars 2013 et non du 1er avril 2013 le journaliste Jean Lacouture est élevé à la dignité de grand officier de la légion d'honneur.
 
Jean Lacouture a toujours été très engagé contre le Général de Gaulle et un fervent partisan de François Miterrand.
 
François Hollande en tant que grand Maître de l'ordre de la légion d'honneur lors de sa décoration a t-il fini son discours par: Vive la liberté de la presse.
  aff
Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
25 mars 2013 1 25 /03 /mars /2013 22:42

Dans un autre monde, dans un autre espace-temps un étudiant alla voir un Maître pour devenir son disciple.

 

L’élève se mit à gazouiller et il parlait et il parlait…

 

Il en vint même à répondre lui-même à ses propres questions.

 

Le Maître très stoïque se tint alors silencieux et dans les principes de l’hospitalité il lui resservit du thé dans sa tasse. Tasse qu’il n’avait pas encore bue, vu qu’il ne cessait de discourir et de s’écouter parler.

 

Comme la tasse était déjà pleine le fait de resservir du thé fit qu’il coulait et se perdit sur le sol.

 

Le novice dit alors :

- Vénérable Maitre le thé déborde

 

 

Le Maître lui répondit stoïquement :

 - Cette tasse est comme votre esprit jeune Apprenti elle est remplie de vos propres opinions et de vos certitudes.

 

 Si vous ne videz pas le contenu, comment voulez-vous que je la remplisse de quoique ce soit.

zen

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
22 mars 2013 5 22 /03 /mars /2013 19:07

Est-ce acceptable d’avoir des élus qui gardent leur double nationalité ?

 

La double nationalité se définit par l'appartenance simultanée à la nationalité de deux États. Cette situation, qui n'est pas expressément prévue par le droit français de la nationalité, peut s'acquérir à la naissance ou plus tard et n'est pas, en principe, définitive.

 

Elle fait l'objet d'aménagements qui résultent le plus souvent d'accords internationaux.

La loi française n'exige pas qu'un étranger devenu français renonce à sa nationalité d'origine ou qu'un Français ayant acquis une autre nationalité renonce à la nationalité française.

 

En vertu du principe de souveraineté, la France considère le double national comme titulaire de l'ensemble des droits et obligations attaché à la nationalité française, qu'il s'agisse d'un Français ayant acquis une autre nationalité ou d'un étranger devenu français.

 

Je reste tout de même surprise que nous puissions avoir en France des élus locaux et nationaux qui gardent leur double nationalité lorsqu'il leur est possible d'être que Français.

 

Là aussi il faudrait un peu plus de transparence et qu’au moins qu’ils indiquent aux citoyens lorsqu'ils sont candidats à une élection qui ont une double nationalité.

 

L'on comprendrait peut être aussi un peu mieux, lorsqu'ils sont élus, certains de leurs choix politiques qu'ils prennent par la suite.

dra

 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
12 mars 2013 2 12 /03 /mars /2013 14:59

 

 

Égalité pour tous devant le casier judiciaire, fonctionnaires, métiers de l’éducation, de la finance, de la sécurité… et les élus

 

 

Un projet de loi émane du gouvernement alors qu’une proposition de loi est de l’initiative d’un ou de parlementaires.

 

Ci-dessous une réflexion de députés concernant une proposition de loi relative à l’information des électeurs sur les antécédents judiciaires des candidats à une élection politique, enregistrée fin 2012 et présentée par Mesdames et Messieurs :

 

Jean-Claude GUIBAL, Jean-Sébastien VIALATTE, Jean-Luc MOUDENC, Sauveur GANDOLFI-SCHEIT, Guy TEISSIER, Claudine SCHMID, Valérie BOYER, Anne GROMMERCH, Jean-Pierre DECOOL, Geneviève LEVY, Jacques KOSSOWSKI, Jean-Pierre VIGIER, Claude GOASGUEN, Jacques PÉLISSARD, Michel VOISIN, Guy GEOFFROY, Jean-Pierre GIRAN, Jean-Frédéric POISSON, Georges GINESTA, Arlette GROSSKOST, Sophie DION, Véronique LOUWAGIE, Michel HERBILLON, Alain MARLEIX, Rémi DELATTE, Bernard PERRUT, Lionnel LUCA, Pierre MOREL-A-L’HUISSIER, Camille de ROCCA SERRA, Dominique TIAN, Marie-Louise FORT, Julien AUBERT, Jacques LAMBLIN, Philippe Armand MARTIN, Marie-Christine DALLOZ, Didier QUENTIN, Jean-Claude MATHIS, Yves FROMION, Patrice VERCHÈRE, Dino CINIERI, Bernard BROCHAND, Nicolas DHUICQ, Maurice LEROY et Dominique LE MÈNER,

 

 "Nos concitoyens sont, légitimement, de plus en plus exigeants à l’égard de leurs élus. Ils attendent de ceux à qui ils accordent leur confiance pour les représenter, des comportements éthiques et respectueux de la légalité. Des textes récents en ont pris acte, concernant la transparence des patrimoines et les conflits d’intérêts.  

 

Il faut aller plus loin si l’on veut réhabiliter la politique et ses acteurs, aux yeux de l’opinion publique.

 

En effet, il ne semble pas conforme à l’idéal démocratique et aux valeurs de la République, ni même compréhensible dans un temps où la lutte contre les différentes formes de délinquance s’intensifie, qu’un individu au lourd passé judiciaire puisse se présenter à une élection politique sans que les électeurs aient eu connaissance de la façon dont il a respecté ou non les lois de notre pays.

 

Il serait pour le moins paradoxal, sinon suspect, que la communication du casier judiciaire qui est exigée pour accéder à des emplois de la fonction publique mais aussi pour obtenir des distinctions honorifiques ou avoir le droit d’adopter un enfant, ne soit pas prévue pour un candidat à une élection politique.

 

Les électeurs doivent pouvoir, lorsqu’ils élisent leurs représentants, le faire en connaissance de cause.

 

Tel est l’objectif de cette proposition de loi, qui prévoit de créer un nouveau bulletin du casier judiciaire pour tout candidat aux élections présidentielles, législatives, sénatoriales, européennes, régionales, cantonales, municipales.

 

Ce bulletin n° 2 bis, destiné à l’information des électeurs, sera adressé par la Préfecture à tout citoyen qui en fait la demande pendant la durée de la campagne électorale.

 

Ce bulletin 2 bis comprend les condamnations figurant au bulletin n° 2 du casier judiciaire ainsi que celles qui auraient pu faire l’objet d’une dispense d’inscription ou d’un effacement, en application des dispositions des articles 775-1 et 775-2 du code de procédure pénale.

 

Cette possibilité offerte au citoyen est un gage de transparence démocratique. Elle fonde la confiance qui lie le citoyen à l’élu.

 

Elle éclaire l’électeur et le rend responsable de ses choix.

 

Ne pas l’autoriser risquerait de nourrir les préventions des citoyens à l’égard des politiques et affaiblirait leur crédibilité".

 

  jus

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
3 mars 2013 7 03 /03 /mars /2013 21:54

 

 

Avoir des valeurs cela n’a pas de prix

 

La théorie d’un sociologue serait que l’ensemble des habitants de la planète ont en commun 10 valeurs dites universelles qui seraient :

amitié

universalisme

autonomie

sécurité

conformité

joie de vivre

réussite

tradition

stimulation

courage

Reste que dans ce classement la famille n’apparait qu’à la 11ème position.

 

Je pense que nous avons tous nos dix grandes valeurs personnelles et qui ne sont pas forcément toutes dans celles citées ci-dessus. Nous avons aussi un socle de valeurs pour construire l’avenir de la société que nous classons peut être aussi dans un ordre différent que celles que nous avons à titre privé.

 

Qu’est ce qui fait la différence de base entre les familles et les partis politiques c’est surement la priorisation dans le classement de leurs valeurs qui induit de fait les projets et les actions.

 

Oui aucun parti n’a ni le monopole du cœur, du développement durable, des dispositifs en direction des plus fragiles et de la famille.

  ech

 

 

 

 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
14 février 2013 4 14 /02 /février /2013 16:17

Le Conseil général et une vraie histoire de cheval

 

Sortie du film Jappeloup en salle le mercredi 13 mars 2013.

 

  

En partenariat avec le conseil général des Hauts-de-Seine

Le conseil général du 92 soutient le film Jappeloup, qui met en valeur le patrimoine des Hauts-de-Seine, avec notamment des séquences de compétitions au haras de Jardy, qui a été reconstitué spécialement pour le tournage du film.

 

Synopsis

Au début des années 80, abandonnant une carrière d’avocat prometteuse, Pierre Durand se consacre corps et âme à sa passion, le saut d’obstacle. Soutenu par son père, il mise tout sur un jeune cheval auquel personne ne croit vraiment : Jappeloup. Trop petit, trop caractériel, trop imprévisible, il a de nombreux défauts mais une détente et des aptitudes remarquables. De compétition en compétition, le duo progresse et s’impose dans le monde de l’équitation. Mais les JO de Los Angeles sont un terrible échec et Pierre prend alors conscience de ses faiblesses. Avec l’aide de Nadia, sa femme, et de Raphaëlle, Pierre va regagner la confiance de Jappeloup et construire une relation qui va les mener aux JO de Séoul en 1988.

 

Ce film est réalisé par Christian Duguay,ce réalisateur est également un passionné d'équitation, un cavalier aguerri et un ex-membre de l’équipe d’équitation du Canada.

 

Pour incarner Jappeloup (le vrai est mort en 1991), la production a fait appel à plusieurs chevaux pour camper le célèbre équidé à plusieurs étapes de sa vie.

 

Pour tourner les grandes scènes de compétition, la production a eu besoin de 70 chevaux.

 

Certains savent miser sur le bon cheval, d'autres préfèrent les chameaux, les drôles de zèbres ou les ânes.

laur

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
13 février 2013 3 13 /02 /février /2013 16:41

Faut-il fixer un âge maximal pour se présenter à un mandat électoral  ?

  

Proposition de loi de François Vannson notre très pragmatique député UMP des Vosges, opticien fils d’un père chauffagiste et d'une mère directrice d'école.

 

Proposition enregistrée à l’Assemblée nationale en ce début 2013.

 

Faut-il fixer un âge limite pour se présenter à un mandat ? 

 

L’exposé des motifs de la proposition de loi portée par François Vannson:

 

« Mesdames, Messieurs,

Les élections récentes ont traduit chez nos concitoyens une volonté de changement dans la façon de faire de la politique. Le Président de la République s’est engagé à mettre en place des réformes profondes visant à moderniser la vie politique de notre pays. C’est dans cette optique qu’a été adoptée le 23 juillet 2008 la loi constitutionnelle de modernisation des institutions de la Ve République.

 

De nombreuses avancées ont été permises par ce texte, notamment sur la question des rapports entre les institutions. Mais il est cependant un point que les décideurs politiques évoquent peu : celui de leur âge d’éligibilité. Si des tentatives d’unification de l’âge minimal d’éligibilité ont été observées, il n’en est rien s’agissant de l’instauration d’un âge maximal.

 

Ce n’est pas manquer d’égard aux élus les plus âgés que de considérer qu’il doit exister une limite au-delà de laquelle il faut savoir « passer la main » à de nouvelles générations. En votant la récente réforme constitutionnelle, le Congrès a d’ailleurs montré la voie en limitant à deux le nombre de mandats présidentiels.

 

La désaffection de nos concitoyens à l’égard des scrutins électoraux doit interpeller les représentants que nous sommes. Pourquoi ne pas appliquer au monde politique les règles qui régissent la société civile ? Nos concitoyens ne comprennent pas qu’il puisse exister un âge de la retraite pour certaines activités professionnelles et que le monde politique échappe à ce dispositif. Un âge limite est imposé aux fonctionnaires à certains dirigeants d’entreprises. Pourquoi n’en serait-il pas de même pour les parlementaires ?

 

Contrairement à ce que l’on peut observer chez certains de nos voisins européens, la classe politique française souffre d’une immobilité et d’une incapacité à se renouveler. La mise en place d’une limite maximale d’éligibilité semble donc constituer un moyen efficace de permettre le renouvellement de la classe politique qu’attendent nos concitoyens.

 

Tel est l’objet de la présente proposition de loi organique qui vise à limiter l’âge d’élection des parlementaires.

 

Toutefois, l’ensemble de la classe politique est concerné par la question. C’est pourquoi je déposerai en parallèle une proposition de loi visant à faire appliquer le même principe aux conseillers généraux, régionaux et aux maires des communes de plus de 3 500 habitants.

 

En fixant à 75 ans l’âge limite pour se présenter à une élection, il ne s’agit pas de bouleverser les choses mais de montrer de manière significative à nos concitoyens notre volonté d’agir dans le sens d’un rapprochement entre les Français et leurs parlementaires.

 

Telles sont les raisons pour lesquelles je vous propose, Mesdames, Messieurs, d’adopter la présente proposition. »

 

Il vous est possible par la recherche multicritères de connaître l’âge et aussi le cumul des mandats de nos députés et oui nous avons toujours des cumulards. Il vous reste à faire de même pour notre conseil des sages qu’est le Sénat.  

 

http://www.assemblee-nationale.fr/qui/

http://www.senat.fr/elus.html

 

dra

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
12 février 2013 2 12 /02 /février /2013 10:42

Je suis fière d’être fonctionnaire

 

Grand concours de photos réservé aux trois fonctions publiques, état, hospitalière et territoriale.

 

Ce concours se termine le 8 mars 2013. Tout un programme aussi le choix de la journée mondiale de la femme comme date de clôture du concours alors à vos appareils-photos cher(e)s collègues ou à vos votes électroniques chères électrices et électeurs car ici tous les candidats sont excellents mais comme aurait dit André Gide : choisir c’est aussi savoir renoncer.

 

http://www.concours-photo.emploipublic.fr/?code=JEU_12

photo-intervenants-3.JPG

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories