Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
27 avril 2012 5 27 /04 /avril /2012 15:15

Le Coq de poulailler et le Coq paratonnerre
Conte d'Andersen revisité

 

Il était une fois dans une contée pas si éloignée que cela deux coqs.

 

L’un était le roi du poulailler et l'autre régnait sur le toit du clocher.

 

Ils étaient tous les deux surs de leur importance.

Mais lequel des deux était le plus utile au village ?


Dans la basse-cour le coq fermier était entouré de 7 poules d’origines diverses. Je n’ose pas dire de races différentes je ne sais pas si cela sera encore permis d’utiliser ce mot dans peu de temps.

 

 

Il y avait tout de même : une combattante du Nord, une courte patte, une crèvecoeur, une gauloise dorée, une la flèche, une marans et une coucou de France.

 

Dans ce poulailler un dindon (coq d’Inde) observateur se mis à réfléchir tout haut:

-       Le coq du village a de la chance, il a une cour rien qu’à lui. Il est autrement plus adulé que le coq du clocher qui est très haut perché, mais qui ne sait même pas lancer un magistral cocorico. Il se contente juste d’être vigilant et de veiller sur nous en guettant  l’horizon. Regardez-le notre coq de basse-cour comment il gratte fièrement le sol et on l'entend partout dans la ferme. Quel clairon !

 

Reste que la contrée de l’histoire n’était pas à l’abri des vents et des bourrasques et qu’un gigantesque orage se dirigeait vers le village.

 

Le coq du clocher avait beau s’agiter les volailles ne levaient pas la tête trop occupées à admirer leur coq.

 

Enfin lorsque les premières pluies annonciatrices du changement de climat tombèrent tous levèrent leur bec surpris et écoutèrent le coq du clocher qui leur dit.

  • Je sais que vous me traitez de girouette mais indiquer le sens du vent c’est vous faire prendre conscience des changements de temps. Pour votre coq qu’il chante ou qu’il ne chante pas le jour se lèvera toujours. Ce n’est pas lui qui fait venir le soleil. Mais mettez-vous à l’abri l’orage arrive je vais vous protégez de la foudre qui ne va pas manquer de tomber et qui risque de tout brûler dans notre bourg.

Y a-t-il une morale à cette histoire ?

Vous en êtes seul juge.

 

coq

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
24 avril 2012 2 24 /04 /avril /2012 17:51

Entre les deux tours c’est la période des compromis.

 

Selon le dictionnaire le Littré la définition du mot « compromis » indique que dans l'usage général, on dit un compromis pour une transaction, un accord et spécialement dans le langage politique, lorsque des adversaires se font des concessions.

 

Reste que l’origine de compromission c’est (avec sa conscience)  

En phonétique cela donne (kon-pro-mi)

Mais en langage DSK cela s’entend et cela s’écrit plutôt en toute « con science » et « con promis » chose due.

Pour être concret faire des compromis c’est un concept de concertation entre consorts où chacun devrait se concentrer pour arriver à faire des concessions afin de calmer les contestataires, contraindre les conspirateurs et concéder à ses  confrères.

Mais un compromis ce n’est pas non plus un contrat de concubinage ou la consécration d’une confession. C’est juste de la connivence entre connaissances  qui se font un peu confiance pour éviter le conflit.

En conclusion ce devrait être pour conquérir et concilier les concitoyens et les contribuables dans de bonnes conditions.

Et pas pour nous prendre pour des c..s

aut 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
18 avril 2012 3 18 /04 /avril /2012 10:34

 

Pour faire suite aux dix commandements des tables de la Loi j'ai renouvelé l'expérience avec les dix préceptes bouddhistes et les dix candidats toujours dans l'ordre établi par le Conseil constitutionnel.

 

 

 

Eva JOLY,

S'efforcer de ne pas nuire aux êtres vivants, ni retirer la vie,


Marine LE PEN,

S'efforcer de ne pas prendre ce qui n'est pas donné,


Nicolas SARKOZY,

S'efforcer de garder la maîtrise des sens,


Jean-Luc MÉLENCHON,

S'efforcer de ne pas user de paroles fausses ou mensongères,


Philippe POUTOU,

S'efforcer de ne pas user de paroles dures ou blessantes,


Nathalie ARTHAUD,

S'efforcer de ne pas user de paroles inutiles,


François BAYROU,

S'efforcer de ne pas user de paroles calomnieuses,



Jacques CHEMINADE,

S'efforcer de ne pas avoir de convoitise,


Nicolas DUPONT-AIGNAN,

S'efforcer de ne pas user d'animosité,


François HOLLANDE,

S'efforcer de ne pas avoir de vues fausses.



Reste que certains bouddhistes considèrent qu'il existe aussi cinq travers à éviter :

Jalousie

Avidité

Colère

Orgueil

Bêtise

MAI

 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
17 avril 2012 2 17 /04 /avril /2012 19:55

 

 

Les dix commandements selon la traduction et la numérotation recommandées par le site du Vatican

et les dix candidats à l'élection du Président de la République suivant l'ordre établi par voie de tirage au sort délibéré par le Conseil constitutionnel dans sa séance du 19 mars 2012

 

 

Eva JOLY,

Premier commandement : Un seul Dieu tu aimeras et adoreras parfaitement.

 

Marine LE PEN,

Deuxième commandement : Son saint nom tu respecteras, fuyant blasphème et faux serment.

 

Nicolas SARKOZY,

Troisième commandement : Le jour du Seigneur garderas, en servant Dieu dévotement.

 

Jean-Luc MÉLENCHON,

Quatrième commandement : Tes père et mère honoreras, tes supérieurs pareillement.

 

Philippe POUTOU,

Cinquième commandement : Meurtre et scandale éviteras, haine et colère également.

 

Nathalie ARTHAUD,

Sixième commandement : La pureté observeras, en tes actes soigneusement.

 

François BAYROU,

Septième commandement : Le bien d'autrui tu ne prendras, ni retiendras injustement.

 

Jacques CHEMINADE,

Huitième commandement : La médisance banniras et le mensonge également.

 

Nicolas DUPONT-AIGNAN ,

Neuvième commandement : En pensées, désirs veilleras à rester pur entièrement.

 

François HOLLANDE,

Dixième commandement : Bien d'autrui ne convoiteras pour l'avoir malhonnêtement.

dra

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
24 mars 2012 6 24 /03 /mars /2012 21:33

Et c’est grâce à qui que nous choisissons notre Président de la République par le suffrage universel direct?

 

 

J’entends des candidats Présidents et un ancien candidat à des élections internes qui nous parlent de VIème République.

 

Reste qu’il convient déjà de savoir ce qu’est la Vème république avant de décréter s’il faut la changer.

 

Je sais je n’ai pas fait sciences Po. La preuve j’ignorais même que l’on pouvait être candidat à une élection sans être soi-même électeur.

 

 

Il y a d’abord eu 5 règles pour l’élaboration de la Vème république

·         Le principe du suffrage universel (chic si je suis inscrite sur la liste électorale je peux voter si le suffrage universel est direct, dommage pour le suffrage universel indirect je peux rester chez moi à faire du tricot).

·         La séparation du pourvoir exécutif (le Président, le 1er Ministre et son gouvernement) du pouvoir législatif (les députés et les sénateurs)

·         Le gouvernement est responsable devant le Parlement (soit devant les députés et les sénateurs)

·         L’autorité judiciaire est indépendante (c’est une bonne nouvelle de savoir que ni le pouvoir exécutif et ni le pouvoir législatif ne peuvent influer sur les décisions des juges).

·         Le principe de l’organisation des rapports de la République avec les peuples qui sont associés (la France d’outre-mer).

 

Mais la Vème république ce n’est pas un régime présidentiel.

 

Nous sommes dans ce que l’on appelle un « parlementarisme rationnalisé » et oui le Parlement peut renverser le gouvernement.

 

Reste que l’article 5 de la constitution précise que :

Le Président de la République veille au respect de la Constitution. Il assure, par son arbitrage, le fonctionnement régulier des pouvoirs publics ainsi que la continuité de l'Etat.

Il est le garant de l'indépendance nationale, de l'intégrité du territoire et du respect des traités.

 

C’est par référendum que le peuple a voulu que le Président de la République soit élu au suffrage universel direct.

 

Et c’est quel Président qui l’a voulu ainsi et bien c’est Charles de Gaulle qui a posé les principes généraux de la Vème République et de notre constitution.

 

Et oui l’élection du Président de la République  ne figurait pas dans le texte originel de la constitution de 1958 c’est Charles de Gaulle qui l’a proposée par la suite et le Peuple a approuvée. Depuis la constitution de 1958 a évolué et des articles sont modifiés. Mais faut-il passer à VI ème ?

ur

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
23 mars 2012 5 23 /03 /mars /2012 13:53

L’on ne va pas tout de même nous ressortir le secret/défense comme certains ont plaidé l’immunité parlementaire.

 

 

Certaines affaires de ces derniers temps ont été marquées par l'usage abusif du secret/défense et d’autres par l’évocation de l’immunité parlementaire pour soustraire divers individus à leurs responsabilités.

 

La loi devrait être égale pour tous.

 

Aucun individu ou actions non justifiables afin d’être étouffées, ne devraient bénéficier devant la justice ou les citoyens d'un traitement privilégié.

 

Les conditions dans lesquelles le secret/défense est invoqué ont jeté une suspicion légitime sur les institutions nationales.

 

Le système actuel, hérité des périodes de guerre, est dangereux pour les libertés, la démocratie et la justice.

 

Le décret du 12 mai 1981 distingue trois niveaux de protection :

très secret défense

secret défense

et confidentiel défense

 

La distinction entre les deux premiers niveaux à ne pas divulguer en fonction des priorités gouvernementales, se comprend.

 

Par contre, sur le troisième?

 

Les intérêts de la France, sa sécurité extérieure, exigent que des renseignements, des objets ou des documents soient spécialement protégés.

 

Mais la raison d'Etat a trop souvent servi à des intérêts partisans ou personnels et non à l'intérêt véritable de la République.

 

Le secret/défense ne saurait créer des immunités au bénéfice de qui que ce soit.

 

 

Le secret/défense, quelle que soit sa classification, ne doit pas être un moyen d'effacer les preuves, d'interdire les sanctions, d'empêcher les juges et les citoyens de forger librement leur conviction sur la réalité des faits.

jus

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
5 mars 2012 1 05 /03 /mars /2012 21:29

Demandes de levée d'immunité parlementaire

 

Le Sénat vient d’être saisi de deux demandes de levée d'immunité parlementaire par Michel Mercier, Garde des sceaux, Ministre de la justice et des libertés concernant :

 

- Le Sénateur PS de l’Hérault et Vice-Président du conseil régional du Languedoc Roussillon Robert Navarro, mise en examen pour abus de confiance.

 

Et pour le Sénateur PS des Bouches-du-Rhône, secrétaire du Sénat et Président du Conseil général des Bouches-du-Rhône Jean-Noël Guérini, mis en examen dans une affaire de marchés publics présumés truqués.

 

Conformément à la pratique habituelle, le Président du Sénat a demandé à Jean-Léonce Dupont, Président de la délégation en charge des conditions d’exercice du mandat du sénateur, d’instruire ces demandes en vue de leur examen par le Bureau du Sénat.

 

Cette commission est chargée de l’application de l'article 26, alinéas 2, 3 et 4, de la Constitution qui dit précisément :

 

« Aucun membre du Parlement ne peut faire l'objet, en matière criminelle ou correctionnelle, d'une arrestation ou de toute autre mesure privative ou restrictive de liberté qu'avec l'autorisation du Bureau de l'assemblée dont il fait partie. Cette autorisation n'est pas requise en cas de crime ou délit flagrant ou de condamnation définitive.

La détention, les mesures privatives ou restrictives de liberté ou la poursuite d'un membre du Parlement sont suspendues pour la durée de la session si l'assemblée dont il fait partie le requiert.

 

Ces dossiers sont à suivre.

dra

 

 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
4 mars 2012 7 04 /03 /mars /2012 21:43

Mythomane, menteur ou syndrome de Korsakoff ?

 

Non ce n’est pas parce que nous fêtons aujourd’hui les grands-mères que je me lance dans un article sur les troubles de la mémoire, c’est que je me pose la question de ce qui pousse des personnes dites normalement constituées à raconter autant de bobards.

 

Sont-elles atteintes du syndrome de Korsakoff, de mythomanie ou de mensonges ?

 

Il parait que ce qui inspire un individu à recourir au mensonge c’est :

Le pouvoir

L’amour de soi

La recherche de déstabilisation

La peur

Le mépris

L’orgueil

La jalousie

La haine

L’égoïsme

La gêne

 

C’est sur l’on peut mentir aussi pour protéger ceux que l’on aime et ménager les futurs électeurs.

 

Pour le syndrome de Korsakoff le malade fabule pour compenser des phases d’amnésies. Ses mensonges ne sont que la reconstitution des chaînons manquants de sa mémoire. Il brode.

 

Mais les mythomanes que je connais le font comme ils respirent. Ils en ont même plus conscience.

 

Il y a quatre types de mythomanies:

La vaniteuse, soit celle qui a une haute image d’elle-même,

La maligne soit la spécialiste des diffamations pour se faire valoir,

La perverse pour obtenir ce qu’elle veut

L’errante soit celle qui cherche à ne pas être prise en faute.

 

Mais nous dirons les psys attention il ne faut pas confondre mythomane et menteur.

 

Le menteur lui sait qu’il fabule. Nos mythomanes c’est juste pour que tout le monde adhère à leur mode de raisonnements.

 

Ils ne savent plus faire la différence entre réalité et invention.

 

Un bon mythomane est difficilement décelable. Nous avons de la chance même dans cela ils ne sont pas excellents.

 

Mais est-ce une pathologie contagieuse qui demande à les placer en quarantaine ?

  

 pinoc.JPG

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
1 mars 2012 4 01 /03 /mars /2012 21:34

Une exposition éphémère mais présidentielle :  le POLITIC’ART

 

Cela colle très proprement dans mon quartier, même si tous les candidats ne peuvent tenir les panneaux et s'exprimer et que d'autres devront exposer dans le salon des refusés.

 

Nos candidats de gauche entre eux se respectent chacun à son droit à l’espace.

 

Ce qui fait que nous avons des dégradés et des déclinaisons de rouge dans les panneaux d’affichage dit libre de ce salon improvisé des indépendants.

 

Trois candidats mais des panneaux qui se sont divisés en quatre ce qui fait que le candidat pressenti pour le second tour occupe la moitié de la surface.

 

Dans l’une des affiches très trompe œil du style peinture de Père Borrell del Caso dans l’escapando de la critica (en échappant à la critique) l’un des candidats semble sortir sa tête de dernière le panneau. Mais c’est un coup de tête à droite ou à gauche qu'il donne?

 

Reste que sur la photo ce candidat parrait aussi avoir été photographié à la sortie du lit vu son air surpris et sa barbe de trois jours.

 

Pour un autre aspirant président j’ai eu l’impression de voir un remake de la Joconde non pas pour le sourire mystérieux, ni parce que certains disent que le modèle de la Joconde aurait été un homme, ni parce que l’œuvre est faite sur du peuple plié  mais pour le caractère un peu irréel de l’arrière plan.

 

La lutte ouvrière revendique son communisme par le buste de sa candidate ici plus sculptural que pictural soit un vrai buste de Marianne digne du sculpteur Jean-Antoine Injalb ou Mauger.

 

Mais dans quel matériau est fait cette Marianne sans bonnet phrygien dans du marbre ou dans du plâtre ?

table.JPG

 

 en échappant à la critique

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article
28 février 2012 2 28 /02 /février /2012 15:09

Synthèse du rapport public 2012 de la cours des comptes

 

La gestion prévisionnelle des ressources humaines dans les collectivités territoriales

La gestion prévisionnelle des ressources humaines permet à une collectivité territoriale d’anticiper les évolutions de ses ressources humaines et de rechercher la meilleure adéquation possible avec ses besoins.

Malgré l’enjeu majeur que constitue les ressources humaines pour les 57 700 employeurs territoriaux, cette démarche anticipatrice reste très peu mise en oeuvre à l’échelle des 1,9 million d’emplois que comptaient les collectivités territoriales à la fin 2009.

 

La nécessité d’une gestion prévisionnelle

En 2010, leurs dépenses de personnel représentaient un tiers des dépenses totales de fonctionnement (la moitié pour les communes) et l’équivalent des trois quarts des dépenses d’investissement.

Le vieillissement démographique induit de multiples difficultés pour les collectivités en termes de recrutement, d’organisation et de transmission des savoir-faire.

Les transferts de nombreux personnels de l’Etat, les attributions de compétences nouvelles, les transferts de compétences des communes vers les intercommunalités viennent également perturber les prévisions en matière de ressources humaines, sans apporter d’économies.

 

L’émergence de bonnes pratiques

La mise en place d’une gestion prévisionnelle des ressources humaines dépend d’abord de la volonté des exécutifs locaux.

La démarche prévisionnelle passe par l’analyse de la structure existante de

la population d’agents ; à cette population sont appliqués des flux naturels ou contraints, pour déterminer les ressources futures. Les objectifs stratégiques doivent ensuite être appréciés en effectifs, en métiers et en compétences, afin de déterminer les besoins futurs. La mise en regard des ressources et des besoins permet un diagnostic d’écart débouchant sur des plans d’action.

La place des directions des ressources humaines n’est pas marginale dans les collectivités territoriales contrôlées, mais leur rôle reste souvent limité à une gestion à court terme.

 

Les voies de progrès

La connaissance de leurs ressources humaines par les collectivités devrait

d’abord être améliorée.

Ensuite, l’analyse des postes et des métiers constitue un préalable essentiel mais négligé à une véritable gestion prévisionnelle.

La démarche doit intégrer les facteurs d’évolution des métiers et les objectifs structurels de la collectivité à moyen et long terme.

Enfin, les tableaux de suivi des ressources humaines comme les systèmes

d’information négligent souvent l’aspect prévisionnel et la possibilité de réaliser des simulations.

Le recrutement, qui se fait souvent au « fil de l’eau », alors qu’il devrait répondre à une analyse des besoins et ainsi contribuer à une meilleure adéquation entre postes et agents.

La gestion des compétences et des carrières peut aussi contribuer à adapter la ressource aux besoins futurs : l’évaluation des agents, les avancements, promotions, modulation des primes et indemnités constituent des leviers.

La détermination des actions de formation professionnelle résulte trop peu

souvent d’une stratégie cohérente et d’une analyse des besoins.

 

Recommandations de la cour des comptes

Intégrer les ressources humaines et leur gestion prévisionnelle dans la stratégie globale de la collectivité :

- exploiter les bilans sociaux de manière dynamique et prospective ;

- intégrer la dimension des RH dans les études d’impact préalables ;

- définir les besoins sur le moyen terme et évaluer les écarts à résorber ;

- éclairer et orienter la prise en compte de la contrainte budgétaire pour l’optimiser et chercher à maîtriser la masse salariale ;

- mettre en oeuvre une approche pluriannuelle à l’occasion des débats d’orientation budgétaire ;

 

Adopter une approche fondée sur les métiers et les compétences :

- répertorier et gérer les postes par métiers et compétences ;

- adapter le recrutement à cette architecture en métiers ;

- définir des parcours individualisés de carrière en fonction des métiers ;

- organiser l’évaluation des agents sur la base des compétences requises ;

- mieux utiliser les outils de carrière et de rémunération ;

- retenir des formations davantage orientées vers les métiers.

jus 

Repost 0
plumedecolombe - dans Pays
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories