Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 novembre 2013 1 11 /11 /novembre /2013 18:16
Humilité

Humilité

Il était une fois un grand jardin merveilleux, au milieu d'un royaume.
Le Maître aimait à s'y promener quand la chaleur du jour devenait accablante. Il affectionnait tout particulièrement le bambou qui lui semblait l'arbre le plus beau de toutes les plantes de son jardin. Au fil des années, ce bambou grandissait, devenait vigoureux et conscient de la faveur
du Maître.

Un jour, celui-ci s'approcha du bambou et le bambou s'inclina respectueusement.

Le Maître lui dit :

- Mon cher bambou, j'ai besoin de toi.

Il semblait que le grand jour fut enfin arrivé, le jour pour lequel le bambou avait été créé. Le bambou répondit donc d'une voix douce.

- Maître, je suis prêt. Fais de moi ce que tu voudras.

- Bambou, ajouta le Maître d'une voix respectueuse, pour me servir de toi il faut que je te coupe.

Le vent retint son souffle. Le bambou inclina sa tête doucement et puis lui murmura:

- Maître, puisque tu ne peux m'utiliser sans me couper, alors je suis prêt arrache-moi.

- Mon cher bambou, il me faudra t'enlever toutes tes branches et toutes tes feuilles.

- Maître, enlève les rameaux et les feuilles.

- Bambou, dit encore le Maître, il faut aussi que je te coupe en deux. Si je ne le fais pas, tout ce qui sera fait avant sera inutile.

- Oui, Maître : découpe si cela est utile.

Alors le Maître arracha le bambou, coupa ses rameaux et toutes ses feuilles, le tailla en deux sur toute sa longueur.

Puis, il le transporta près d'une source d'eau fraîche et scintillante au milieu du jardin desséché. Il déposa le bambou soigneusement sur le sol. Il posa l'une des extrémités du tronc sous la source tandis que l'autre atteignait le sillon d'arrosage dans le champ.

C'est ainsi que le bambou, autrefois si majestueux, devint dans son humble état de débris, une grande bénédiction pour tout le jardin.

Quand il était grand et beau, il ne poussait que pour lui-même et se réjouissait de sa beauté. Mais dans son humilité, il était devenu un canal dont le Maître se sert pour faire fructifier son jardin.

Un bambou coupé et taillé n'est pas juste fait pour écrire, calligraphier, dessiner ou faire de la musique ... il sert aussi à transporter la vie.

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
1 octobre 2013 2 01 /10 /octobre /2013 12:58

L’art de la tambouille

Nous avons de grands spécialistes locaux et nationaux des chiffres. Ils les prennent, ils les triturent, ils les mélangent et pour finir ils les jettent dans leur grand chaudron.

Avec leur grande cuillère langue de bois ils mélangent le tout pour nous concocter leur recette de données.

C’est l’art de faire rentrer les chiffres dans leurs cases prédéfinies.

Mais la recette est compliquée : il faut couper, trancher, laisser reposer, assaisonner. Remettre de l’huile, laisser bouillir, mijoter, rajouter à la fin du piment, de la levure pour laisser monter le tout et après servir pour en faire déguster chaque jour une louche. Il parait que c'est même meilleur réchauffé.

Non je ne vous parle pas des informations ouvertes à la  communication qui permettent aux citoyens d’avoir accès aux données des institutions, collectivités et ministères en open data, open source de données en logiciel libre car c’est des données brutes et c’est à vous de les analyser.

Je vous parle des interprétations de résultats faites dans l’art de comment faire dire aux chiffres le message que l’on veut faire passer.

Je m’attends à trouver l'article final le 1er novembre afin que ce sorcier puisse fêter Halloween comme il se doit.

Vous le reconnaitrez s’il frappe à votre porte pour vous vendre sa soupe il vous dira : un bon pourcentage ou un mauvais sort.

 

L’art de la tambouille
Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
13 septembre 2013 5 13 /09 /septembre /2013 18:27
3ème épisode de la série P.SODA : Le jeu des 7 familles

Pastiche

3ème épisode de la série P.SODA : Le jeu des 7 familles

DIALOGUE

Slimane : Eh les potes ont fait quoi par ce temps pourri

Ludo : Si l'on jouait aux cartes

Slimane : Moi je ne connais que le jeu des 7 familles

Adam: Ah oui le jeu où l'on constitue une équipe en regroupant mamy, papy, le père, la mère le fils et sa soeur

Ludo : Enfin Adam on appelle pas cela une équipe c'est une famille. Lorsque tu l'as constituée tu la poses sur la table pour que tout le monde le sache qu'ils sont tous réunis.

Adam : Tu es sûr on ne garde pas les cartes cachées des familles jusqu'au bout de la partie.

Gisèle entrant dans la pièce : Eh non Adam tu dois dire bonne pioche et cela dès que tu pourras réunir dans ton équipe le père, son fils et Mam's avec Eve

3ème épisode de la série P.SODA : Le jeu des 7 familles
Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
19 août 2013 1 19 /08 /août /2013 19:36
Dure réalité Pinocchio n'a jamais rencontré Jiminy cricket

Dure réalité Pinocchio n'a jamais rencontré Jiminy cricket.

Il y a les contes de fées mais la dure réalité c'est que Pinocchio n'a jamais rencontré Jiminy cricket.

Pauvre Geppetto qui avait pour fils de pauvres pantins de bois. François Stromboli les a vite récupérés pour n'en faire que des marionnettes.

Il vivait pourtant notre Pinocchio dans une famille entourée de Cléo, la poisson rose qui ne vit que dans son bocal et qui apprécie les petites tapes sur le dos comme récompenses ainsi que de Figaro le chat jaloux d'avoir perdu l'exclusivité de son maitre à l'arrivée de Pinocchio.

Ah si dans la vraie vie Pinocchio avait eu comme dans le conte un Jiminy cricket il n'aurait peut-être pas suivi le chat Gédéon compère de Grand Coquin qui l'a entrainé à s'étourdir de manèges pendant 5 ans et ils n'auraient pas fini transformé en âne avec tous leurs amis.

Vivement le retour de la fée bleue qu'elle laisse Pinocchio à sa vraie nature de bois et qu'elle fasse bien que tout le monde aperçoit son nez qui se rallonge à chaque fois qu'il raconte des histoires.

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
8 août 2013 4 08 /08 /août /2013 22:31
Suite des périples de Marie C, la Baronne aventurière

Suite des périples de Marie-C, la Baronne aventurière

Que le monde est petit lorsqu'on le regarde de si haut.

Que la notion des biens du peuple comme ceux de la couronne vous semblent des subtilités auxquelles seul les manants y attachent de l'importance.

Pauvre baronne vous êtes loin d'être de la valeur de Madame de Lafayette dans vos pseudos bibliographies

Les Mémoires secrètes de Mr L.D.O.. ne nous intrigue que par son titre.

Consulter l’ouvrage (Google Books)

D'autres vont se charger de nous raconter la vraie version.

Pauvre baronne qui refuse l'exil vous auriez mieux fait de lire les fables de Jean de la Fontaine, votre contemporain, au lieu de vous prendre pour une conteuse hors pair.

Il vous aurait pour sa part écrit une histoire sur mesure qui va avoir pour fin:

Rira bien qui rira le dernier.

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
18 juin 2013 2 18 /06 /juin /2013 20:56
Si vous saviez ce que je sais sur Louloute la loutre

Si vous saviez ce que je sais sur Louloute la loutre.

La loutre vient d'une expression initiatique Ultreïa qui signifie aller en avant plus loin et plus haut.

C'est vrai que cela rappelle étrangement une devise plus moderne qui est celle que Pierre de Coubertin a donnée aux Jeux Olympiques: plus vite, plus haut, plus fort.

Ultreïa qui se prononce oultréia est plus qu'un hymne à l'effort physique il l'est aussi au dépassement de soi et de l'égo.

La loutre est l'animal qui symbolise le mieux ' l'initié' mais celui qui n'a pas besoin d'en faire des tonnes.

Je sais à notre époque qui se rit de tout un chat a même créé le verbe loutrer vexé qu'il était d'entendre trop de personnes qui lui rappelaient le proverbe : Le chat aime manger le poisson, mais pas le pêcher, parce qu'elle la loutre est en plus d'être bonne nageuse et une excellente chasseresse comme Diane.

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
1 juin 2013 6 01 /06 /juin /2013 12:20
L'oiseau-cloche et son chant des sirènes

L'oiseau-cloche et son chant des sirènes

Il y a 5 ans des habitants un peu perdus cherchaient leur chemin.

Ils s'étaient égarés dans la jungle bruyante d'appels et de sollicitations de toutes sortes.

Leur espoir diminuait à force de modifier leur route lorsqu'ils crurent entendre au loin le tintement d'une cloche.

Pensant être près de leur but, ils reprirent courage mais plus ils avançaient plus le son s'éloignait.

Tombant dans ce piège ils finirent épuisés et sans force.

Ils avaient été les victimes de l'oiseau-cloche qui sévit et nous égare près du cap de Bonne Espérance.

Son chant est digne de celui des sirènes mais il ne sert juste qu'à dérouter les voyageurs indécis.

Le cri de cet oiseau est-il si innocent que cela?

Je ne peux vous le dire.

Est-ce de sa faute s'il ressemble à celui d'une cloche qui vous rassure sur la présence d'un lieu protecteur ou est-il juste poussé pour vous fourvoyer car plus vous vous rapprochez de lui plus il s'éloigne pour vous entraîner vers les falaises.

Il y a un an un oiseau-cloche a encore vocalisé et il a refait des victimes.

Alors soyez vigilant à ne pas suivre ce chant de sirènes.

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
8 mai 2013 3 08 /05 /mai /2013 12:44
On est ce que l'on est

On est ce que l'on est


"Un Maître Zen vit un scorpion se noyer et décida de le tirer de l’eau. Lorsqu’il le fit, le scorpion le piqua.


Par l’effet de la douleur, le maître lâcha l’animal qui de nouveau tomba à l’eau et de nouveau se noya.


Le maître tenta encore de le sortir de ce mauvais pas et l’animal le piqua encore.


Un jeune disciple qui était en train d’observer la scène se rapprocha du Maître et lui dit : «Excusez-moi Maître, mais pourquoi insistez-vous à le sauver? Ne comprenez-vous pas qu’à chaque fois que vous tenterez de le tirer de l’eau il va vous piquer ?»


Le maître répondit: « La nature du scorpion est de piquer et cela ne va pas changer la mienne qui est d’aider. »


Alors, le maître réfléchît et à l’aide d’une feuille, il tira le scorpion de l’eau et sauva sa vie, puis s’adressant à son jeune disciple, il continua:

"Ne change pas ta nature si quelqu’un te fait mal, prends juste des précautions. Les uns poursuivent le pouvoir ou le plaisir de faire du mal, les autres créent du bonheur.

Préoccupes-toi plus de ta conscience que de ta réputation. Parce que ta conscience est ce que tu es, et ta réputation c’est ce que les autres pensent de toi".

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
2 avril 2013 2 02 /04 /avril /2013 15:53

test.jpg

 

Et sans tricher

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article
4 mars 2013 1 04 /03 /mars /2013 22:54

A tous ceux qui vont finir mangés en court bouillon

 

Une de mes lectrices m’a dit que je néglige depuis quelques temps ma rubrique : parabole au profil d’articles plus matérialistes sur Colombes.

 

Enfin elle m’a formulé sa récrimination de façon et peu plus directe par :

 

Alors ils nous prennent pas pour des ... tous ces manipulateurs.

Cela a tout du moins le mérite d’être franc.

 

Alors pour répondre à sa demande je vais vous raconter une histoire de grenouille.

 

Non pas celle du prince transformé en crapaud que le baiser d’une belle délivre de son sort mais celles de pauvres grenouilles qui se laissent attraper par des chiffons rouges et roses que l’on agite au-dessus de leur mare.

 

Toutes contentes elles mordent à l’appât et elles finissent dans un gros chaudron.

 

Les pêcheurs de grenouilles alors dans cette seconde étape allument le feu.

 

Ces pauvres petites bêtes se détendent dans l’eau qui chauffe doucement. Elles ont un super nouveau logis bien douillet. Elles ne cherchent pas à se sauver elles s’engourdissent et finissent par mourir ébouillantées.

 

Les pêcheurs savent pertinemment que s’ils les jetaient directement vivantes dans de l’eau bouillante leur instinct de survie aurait pris le dessus et elles auraient bondi hors du bouillon.

 

C’est le syndrome de la grenouille bouillie.

 

Les décideurs nous apportent des informations tronquées et dirigées. Mais comme ce n'est qu'à petites doses on ne prend pas toujours la peine de les relever.

 

Il va arriver le moment, si l'on ne se méfie pas, où l’on ne sera plus en capacité de réagir à force d'excuser un petit mensonge par-ci un petit boniment par-là. 

 

 

gue

Repost 0
plumedecolombe - dans Parabole
commenter cet article

Présentation

  • : Le blog de plumedecolombe
  • Le blog de plumedecolombe
  • : Une colombe bavarde comme une pie mais qui n’est pas un oiseau de mauvais augure. Reste que si elle est en colère elle vous volera dans les plumes mais sans vous donner des noms d’oiseaux. Vous ne pourrez pas lui rogner ses ailes. Elle vole juste de ses propres ailes et elle ne se les brule pas. Plume de colombe juste un peu oiseau rare et drôle d’oiseau à la fois.
  • Contact

Rechercher

Archives

  • L'instant est au recueillement
    L'instant est au recueillement" Présente sur place, aux côtés des élus de la Ville rassemblés, et des différents représentants des cultes colombiens, Madame le Maire, Nicole Goueta, a pris la parole au moment de ce rassemblement : "Colombes, comme tant...
  • COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux
    COLOMBES : assez d’entendre des fabulations sur les indemnités que toucheraient les élus municipaux   Pour reprendre la formulation d’un Colombien qui vient d’ouvrir son blog cet été. . Mieux vaut des photos qu’un long discours. . Et bien ces photos sont...
  • Enfin COLOMBES est libérée
    Enfin COLOMBES est libérée . . Lundi 14 août 1944 : début des grèves dans les usines colombiennes Goodrich, Gnome et Rhône, Ericsson, Amiot… . Mercredi 16 août 1944 : destruction du Pont d’Argenteuil. On bloque les voies de passage et de circulation....
  • COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse
    COLOMBES : la récompense du travail et de la persévérance de la jeunesse "Les Batuc'Ados sont un groupe de percussions brésiliennes crée en 2004. Et oui en 2004. Il est composé d'une trentaine de jeunes ados entre 11 et 17 ans et originaire de la ville...
  • Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir
    Colombes : Annibal à la Défense avec les éléphants allez y voir Tout début septembre des spectacles gratuits offerts par le Conseil Général des Hauts-de-Seine http://ladefensetourscircus.hauts-de-seine.net/cie-annibal-et-ses-elephants-le-film-la-bete...
  • Colombes:l’implication citoyenne ensemble faisons les lois
    COLOMBES: Le parlement et l’implication citoyenne ensemble faisons les lois . Les citoyens sont l'âme du projet Parlement & Citoyens. . Il a été conçu par eux, avec eux et pour eux . Parlement & Citoyens cherche à remédier à la triple crise que traverse...
  • COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014
    COLOMBES : Juste les constats du conseil municipal du 30 avril 2014 . Ci-dessous toutes les délibérations que les douze élus de l’opposition n’ont pas dénié voter car ils étaient partis déjeuner tous ensemble. . Je vous laisse en déduire l’importance...
  • COLOMBES: les sous-ensembles d'Ensemble
    Ce n’est plus ENSEMBLE POUR COLOMBES c’est déjà les sous-ensembles les 12 élus de l’opposition se sont constitués en 4 groupes un groupe PS un groupe PC et cela il fallait le faire 2 groupes avec qu’une personne. . Même qu’à 12 ils sont déjà divisés avec...
  • EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire
    EUROPE : Vous avez aussi votre mot à dire . Qui sont encore à ce jour nos députés européens élus en France Nous avons : 30 élus des mouvements droite et centre 16 élus du groupe des verts 13 socialistes 6 démocrates libéraux 5 élus qui représentent la...
  • COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta
    COLOMBES : l’éditorial du 1er journal municipal de la mandature de Nicole Gouéta . Ci-dessous l’éditorial du COLOMBES, spécial élections le nouveau journal de la ville Avril 2014 . NICOLE GOUETA, Maire de Colombes C’est avec un plaisir immense que je...

Catégories